Malgré vos investissements en produits, soins et autres traitements capillaires, rien n’y fait, vous continuez à perdre vos cheveux. Et si cette fois, vous vous tourniez vers la chirurgie esthétique ?

La chirurgie esthétique: la solution la plus choisie actuellement

Si certains ignorent leur calvitie, d’autres le considèrent comme un trouble sérieux qui peut transformer une vie en véritable cauchemar. Contrairement à ce que l’on croit, la calvitie n’est pas seulement un problème masculin, les femmes, elles aussi peuvent connaître le même problème, après une grossesse par exemple. Les premiers signes de la calvitie apparaissent généralement vers l’âge de 30 ans, mais cela peut débuter plus tard. Qu’elle soit héréditaire ou acquise avec le temps, la chute de cheveux peut être ralentie grâce à la chirurgie esthétique.

La greffe: la méthode la plus appréciée

Avec le progrès scientifique, il existe actuellement plusieurs types de chirurgie pour lutter contre la calvitie de nos jours. Parmi eux, la greffe ou la microgreffe reste la solution la plus utilisée de toutes. La technique consiste à prélever des racines sur le haut de la nuque par exemple, puis de les placer par la suite dans de minuscules alvéoles situées au niveau de la zone receveuse afin de les réimplanter. Pour un résultat optimal, le médecin recommande plusieurs séances de greffes. L’opération est réalisée sous anesthésie locale et est totalement indolore. Le patient peut faire un shampoing et reprendre son travail dès le lendemain même de l’intervention !

L’implant capillaire: une technique très utilisée

L’implant capillaire est également une méthode fréquemment utilisée. Il s’agit d’une opération qui permet de corriger la calvitie d’une manière définitive. Comme son nom l’indique, l’intervention consiste à implanter des cheveux sur un filet de maille. Il peut s’agir de cheveux naturels ou synthétiques selon le choix du patient. L’intervention est réalisée sous anesthésie locale et ne dure pas plus de deux heures. Par ailleurs, il faut savoir que quel que soit le type d’implants capillaires, cette technique demande un entretien régulier. Dans tous les cas, cette opération offre un résultat très naturel, le seul bémol reste toutefois le coût de l’intervention qui peut varier de 1 500 à 4 500 euros selon le cas. Le patient pourra reprendre ses activités deux jours après l’opération.

Partager cet article