L’injection d’acide hyaluronique dans les seins est interdite depuis 2011

L’utilisation par les médecins de produits injectables à base d’acide hyaluronique est interdite depuis 2011, et ce, surtout si l’action a pour but d’augmenter le volume mammaire. Découvrez quelles sont les raisons de cette décision et qu’en est-il pour celles qui en ont déjà subi.

{{{Injection d’acide hyaluronique: pourquoi est-elle interdite dans les seins ?}}}
Une décision de l’Afssaps (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé) en date du 26 août 2011 interdit l’injection dans les seins de produits injectables de comblement. L’acide hyaluronique étant le seul produit sur le marché à être utilisé à cette fin, son injection est donc formellement interdite. En effet, une étude menée en 2008 a permis de conclure que la présence de ce produit serait susceptible de fausser l’interprétation des clichés d’imagerie (scanners, radios) ou d’entraîner des difficultés de palpation des seins lors d’examens cliniques. Pourtant, ces examens sont indispensables afin de permettre le dépistage d’un cancer du sein et l’acide hyaluronique risque donc de retarder la détection précoce de la maladie. Désormais, les implants mammaires demeurent la seule alternative pour celles qui souhaitent recourir à une augmentation du volume de leur poitrine.

{{{Quels sont les risques pour celles qui ont déjà subi des injections ?}}}
Selon les explications fournies par l’Afssaps, il n’existe présentement aucun risque pour celles qui ont déjà subi des injections avant cette décision d’interdiction. En effet, aucun « évènement indésirable » n’a été signalé quant à l’utilisation de l’acide hyaluronique en injection dans les seins au cours de ces dernières années. Celles qui ont subi des injections ne se voient imposer aucun suivi particulier, elles doivent uniquement s’en tenir aux surveillances prescrites par leur praticien. Par ailleurs, au cas où des examens tels que l’IRM, l’échographie ou la mammographie leur sont prescrits, il leur est vivement recommandé de mentionner l’intervention ainsi que la date de celle-ci au radiologue qui en est chargé. Il convient en outre de préciser que seule l’injection dans les seins de l’acide hyaluronique est interdite. Il est toujours possible de se faire injecter ce produit dans les autres parties du corps comme le visage, les fesses, les rides, les mollets.

Partager cet article