L’otoplastie ou la chirurgie esthétique des oreilles décollées chez l’enfant

L’otoplastie est une opération chirurgicale assez courante chez les enfants ayant des oreilles hypertrophiées. Elle est surtout recommandée vers l’âge de 7 ou 8 ans.

En quoi consiste l’otoplastie ?

Par définition, l’otoplastie est une intervention chirurgicale qui a pour but de corriger les malformations du pavillon de l’oreille. On y a surtout recours pour la chirurgie esthétique des oreilles décollées qui sont particulièrement visibles chez l’enfant. Le but de cette intervention est de repositionner les oreilles via une correction des anomalies du cartilage observées au niveau du pavillon.

On parle d’otoplastie bilatérale lorsque les deux oreilles sont touchées par cette malformation, et d’otoplastie unilatérale si une seule oreille est concernée. Trois anomalies classiques requièrentn souvent une chirurgie des oreilles décollées : le défaut de plicature du cartilage, une hypertrophie du cartilage central qui accentue la projection des oreilles vers l’avant ou la mise en place d’un angle rétro-auriculaire plutôt excessif qui est à l’origine du décollement de l’oreille.

L’âge idéal pour effectuer une otoplastie

Pour un enfant, l’otoplastie peut être réalisée dès l’âge de 7 ans, car à ce moment-là, l’oreille termine sa croissance et atteint sa taille définitive. Comme il s’agit d’une intervention chirurgicale d’ordre esthétique, l’otoplastie doit être effectuée à la demande du patient, c’est-à-dire de l’enfant et non de ses parents. En effet, à cet âge-là, avec des oreilles décollées, l’enfant peut subir les moqueries de ses camarades de classe et en souffrir. Il peut également ressentir de la gêne en voyant ses oreilles anormales. À noter toutefois qu’il est préférable de procéder à l’otoplastie avant que l’enfant n’entre dans l’adolescence pour une bonne cicatrisation.

Comment se déroule une séance d’otoplastie ?

Comme toute intervention chirurgicale, l’otoplastie peut être réalisée sous anesthésie locale assistée ou sous anesthésie générale selon le bilan préopératoire établi avec l’anesthésiste. Une fois l’anesthésie réussie, le chirurgien effectue dans un premier temps une incision au niveau du pli naturel de l’oreille, c’est-à-dire au niveau du sillon rétro-auriculaire. Cela lui permet de décoller la peau afin de mettre à nu le cartilage. Ensuite, il entame le remodelage de ce cartilage pour que l’oreille retrouve un bon emplacement. Si besoin, la taille de l’oreille peut être réduite. Enfin, le chirurgien ajuste l’angle rétro-auriculaire avec des points profonds pour que l’oreille se repositionne plus près du crâne.

Partager cet article