La carboxythérapie : une méthode efficace contre la cellulite

La cellulite est une vraie plaie pour les femmes qui se soucient de leur apparence physique. Si la cellulite vous empoisonne la vie, recourez-sans plus attendre à la carboxythérapie.

{{{Qu’est-ce que la carboxythérapie ?}}}

La Carboxythérapie est l’utilisation du gaz carbonique à des fins esthétiques ou purement médicales. Cette technique a été inventée en France dans les années 30 pour traiter des maladies vasculaires. L’utilisation du CO2 à des fins esthétiques date cependant des années 90. La technique tient sa notoriété de son efficacité. La carboxythérapie est utilisée dans le traitement du relâchement cutané (rides du visage, les cernes, les vergetures, …) ou encore la cellulite.

Lors d’une séance de Carboxythérapie, le médecin injecte une petite dose de gaz carbonique sous la peau. La Carboxythérapie se fait sans anesthésie car l’injection du produit est quasiment indolore. Dans le cas d’un traitement contre la cellulite, le CO2 injecté permet une destruction de l’amas graisseux tout en améliorant la capacité de l’organisme à évacuer les résidus de graisses (appareil circulatoire). Une séance de Carboxythérapie dure 30 minutes maximum. 10 séances environ sont nécessaires pour l’obtention de résultats satisfaisants.
{{{
La carboxythérapie: bienfaits et contre indication}}}

Dans le domaine esthétique, la carboxythérapie permet une réduction significative de la cellulite est une amélioration constatée de l’apparence physique. La peau ne risque également pas de se relâcher après l’évacuation de l’amas graisseux étant entendu que la carboxythérapie lutte efficacement contre l’affaissement cutané. Par ailleurs, le CO2 injecté agit nécessairement et favorablement sur la circulation sanguine, permettant ainsi une meilleure oxygénation de la peau.

La carboxythérapie ne comporte aucun risque majeur sur la santé de la personne traitée. Cependant, elle est déconseillée aux personnes ayant des problèmes cardiaques, problèmes respiratoires ou problèmes vasculaires. La carboxythérapie est également déconseillée aux femmes enceintes par mesure de précaution. Force est de rappeler qu’une consultation médicale se révèle nécessaire avant toute séance de carboxythérapie.

Partager cet article