La lutte antirides est incessante et après le succès éminent du Botox, le Frotox apparait en douceur pour continuer la bataille. Son plus ? Cette technique s’attaque directement aux nerfs. Voyons en détail ce que le Frotox a de si particulier.

Le Frotox: la méthode glaciale contre les rides

Il y a quelques années, le Botox était le dieu des antirides dans le monde de la chirurgie esthétique. Aujourd’hui, le Frotox lui vole la vedette en adoptant le « cold therapy ». En effet, le Frotox n’est autre qu’un gaz frigorifique ayant pour but de paralyser les nerfs frontaux. Pour ce faire, il utilise une aiguille glacée entre -60 et -80°C à titre de somnifère spécial nerfs. Aussitôt l’aiguille plantée dans les nerfs, ces derniers s’endorment et par la même occasion, les rides se gèlent. Ce sommeil des rides par le Frotox peut durer quatre mois, sans aucun antidote.

Quand le Frotox débarque, le Botox s’efface

Le Botox semble se retirer de la scène des armes antirides avec l’apparition du Frotox dont la cryothérapie ciblée est une alternative plus naturelle comparée à l’administration de la toxine botulique. Ce qui rend la nouvelle jeunesse moins truquée. En outre, les résultats sont visibles immédiatement alors qu’il faut attendre plus de dix jours pour voir apparaitre les effets du Botox. Qui plus est, le Frotox a la propriété de tendre à nouveau le derme sans pour autant l’épaissir. Le front est étonnamment plus lisse et ne risque pas de finir comme un masque de cire rigide.

Quelques effets indésirables du Frotox

Tout comme le Botox, son prédécesseur, le Frotox présente quelques dangers qu’il est important de connaitre avant de se lancer. Après l’intervention, des sensations de migraine, des hématomes ou des rougeurs peuvent survenir. Par ailleurs, la possibilité d’un sommeil profond des nerfs n’est pas à écarter. En revanche, le Botox rapporte sur un point, car l’utilisation du Frotox est uniquement limitée à la partie frontale alors que le précédent s’occupe de plusieurs zones du visage. Eh oui, la jeunesse éternelle a un prix et il faut y penser deux fois avant de s’aventurer.

Partager cet article