Le coolsculpting : la bonne idée pour retrouver une jolie silhouette ?

Actuellement, le coolsculpting ou cryolipolyse gagne de plus en plus de terrain dans l’univers de l’esthétique. Cette technique constitue effectivement une excellente alternative à la liposuccion et à toutes ces opérations chirurgicales qui peuvent effrayer plus d’un.

Le coolsculpting

Le coolsculpting peut littéralement se traduire par "sculpter par le froid". Ce n’est autre qu’une technique qui vise à réduire les amas graisseux qui résistent aux exercices et aux régimes. Les poignets d’amour, les bourrelets du dos, les plis sous-fessiers, le petit bedon, l’intérieur des cuisses et les bras en sont donc les principales cibles. Récent et non chirurgical, le coolsculpting peut produire des résultats étonnants en une seule séance d’une heure sur une zone donnée. En effet, jusqu’à 30% des graisses accumulées peuvent disparaître dès le premier recours à cette technique. Quant aux séances suivantes, deux tout au plus, elles apporteront des résultats supplémentaires chez ceux qui ont des bourrelets plus marqués.

Une technique qui a tout pour plaire

Le coolsculpting n’utilise ni aiguille ni anesthésie. Il suffit de marquer la zone à traiter, d’y appliquer du gel et d’utiliser l’appareil médical y afférent. Ce dernier va détruire petit à petit les cellules graisseuses de façon externe avec un processus de refroidissement. Certes, la séance de coolsculpting ne dure qu’une heure, mais les résultats sont des plus visibles deux à trois mois plus tard. Malgré une sensation désagréable au début de la séance qui disparait petit à petit, la séance en elle-même n’est pas douloureuse. Les picotements prouvent uniquement la revascularisation de la zone traitée.

Le coolsculpting pour une silhouette parfaite

Juste après une séance de coolsculpting, on peut reprendre immédiatement ses activités habituelles. Les résultats obtenus par le coolsculpting quelques semaines plus tard sont définitifs. Les bourrelets de la zone traitée ne reviennent plus. Et plus il y a de zones traitées, plus la silhouette peut se révéler belle. Cela ne signifie pas qu’il faut se priver d’exercices ou qu’il faut oublier de suivre un régime équilibré. Cependant, le coolsculpting peut avoir des effets secondaires. Le plus souvent, il s’agit de douleurs causées par les frottements des vêtements sur la zone traitée ou de sensations de fourmillements. Heureusement, elles disparaissent au bout de quelques jours.

Partager cet article