Otoplastie : les suites de l’intervention

Vous êtes victime du phénomène des oreilles décollées et vous envisagez une otoplastie ? Il convient de prendre connaissance des suites de cette intervention chirurgicale avant de se lancer.

Les résultats de l’otoplastie

L’otoplastie permet de corriger les oreilles décollées en remodelant le cartilage. Grâce à cette intervention, il est relativement simple de retrouver des oreilles bien symétriques sans aucune cicatrice marquante. En général, le résultat est définitif. Mais il arrive aussi qu’il y ait une récidive: un léger décollement peut refaire surface et nécessite, dans ce cas, une nouvelle intervention.

Il faut un à deux mois après l’otoplastie pour que l’oreille retrouve son aspect « normal » et naturel. Ensuite, il ne reste plus que quelques petites cicatrices qui finissent par disparaître au bout de quelques mois. À l’instar des autres chirurgies, cette pratique permet non seulement de corriger un défaut esthétique, mais aussi de reprendre confiance en soi, surtout si on a longtemps été victime de remarques désobligeantes.

Otoplastie: les suites opératoires

Envisager une otoplastie, c’est aussi accepter les suites post-opératoires de cette intervention chirurgicale. Comme pour toutes les chirurgies, des douleurs peuvent survenir. En cas de douleurs insupportables, le recours à un traitement antalgique et anti-inflammatoire s’impose. Le pansement est retiré deux jours après l’intervention et les oreilles peuvent paraître gonflés, mais il n’y a pas de quoi s’inquiéter. Cette phase est tout à fait normale.

Une fois le pansement ôté, les oreilles sont protégées avec un bandeau de contention. Cet accessoire doit être porté durant deux semaines, nuit et jour. Ensuite, uniquement la nuit. Si vous êtes sportif, les activités avec risque de contact sont absolument à éviter durant les semaines suivant l’intervention. De même, il est préférable d’éviter l’exposition au grand froid pendant au moins les deux mois post-opératoires, puisque les oreilles perdent en sensibilité.

Partager cet article