Les cellules souches, une alternative aux prothèses mammaires

Pour minimiser les risques, les chirurgiens recommandent l’injection de cellules souches pour agrandir le volume des seins. Zoom sur cette méthode.

Le point sur les cellules souches

En chirurgie esthétique, les cellules souches constituent une autre méthode efficace pour changer la forme des seins. Ces cellules sont déjà présentes dans les tissus adipeux de l’organisme, elles sont retirées lors d’interventions chirurgicales comme la liposuccion. Comme les cellules souches proviennent du même organisme, elles s’adaptent très bien au corps. Ainsi, il est possible d’enlever un peu de graisse inutile dans d’autres endroits afin d’augmenter le volume de la poitrine. Réinjectées dans le corps, les cellules se multiplient normalement.

L’injection de cellules souches s’avère moins risquée et plus efficace pour permettre aux seins de retrouver une forme plus esthétique, mais on utilise aussi cette pratique pour réparer une cicatrice de brûlure ou d’accident. Jusqu’à maintenant, les tests cliniques effectués ont donné de bons résultats. Il est donc possible de pratiquer l’injection sur les femmes souhaitant avoir plus de galbe au niveau des seins. D’ailleurs, cette intervention commence déjà à avoir beaucoup de succès, car elle donne à peu près les mêmes résultats que les prothèses mammaires.

L’injection de cellules souches

Comme l’organisme ne risque pas de rejeter ses propres cellules, ce concept innovant s’avère efficace dans la plupart des cas. La régénération des tissus se fait de manière naturelle, d’où la réduction des risques de ratage. Autre avantage, avec cette pratique, la peau devient aussi plus souple, plus élastique et douce. Les résultats se montrent durables et l’opération ne nécessite pas de retouche ou de réparation, contrairement aux prothèses en silicone qui doivent être remplacées après quelques années.

L’augmentation mammaire avec les cellules souches se passe sous anesthésie locale, elle dure entre 30 minutes et une heure et demie. Comme dans le cas de la liposuccion, le chirurgien effectue une incision au niveau des parties graisseuses pour enlever les cellules souches. Généralement, cela se fait sur les hanches et les cuisses. Ensuite, il les injecte au niveau des seins. Avant et après la séance, un bilan de santé et quelques examens sont effectués pour notamment contrôler l’évolution des cellules. Notons que cette pratique doit être uniquement réalisée par un chirurgien professionnel. En France, la plupart des cliniques proposent déjà ce type d’intervention. D’ailleurs, on commence à l’adapter dans le domaine de l’anti-âge en alternative à l’injection de Botox.

Partager cet article