La beauté du regard chez la femme suscite l’émerveillement des séducteurs. Se sentant diminuées à cause de leurs yeux bridés, les femmes orientales sont nombreuses à recourir à la blépharoplastie asiatique.

Qu’est-ce que la blépharoplastie asiatique ?

Environ 50 % des femmes asiatiques naissent avec des paupières supérieures dépourvues de pli pretarsal. Considérant cette particularité comme une imperfection, la plupart des femmes orientales sollicitent la blépharoplastie asiatique. Cette approche consiste tout simplement en la création d’un pli palpébral au niveau de chaque paupière supérieure. Elle peut également se décliner en un simple repositionnement de plis d’apparence inesthétique. La méthode ne peut être pratiquée que par un chirurgien expert en chirurgie du visage.

Également dénommée double eyelide, la blépharoplastie asiatique est une technique chirurgicale à visée purement esthétique. L’expression « occidentalisation des paupières » modifie l’essence même de l’approche. En effet, les femmes asiatiques recourant à la méthode ne cherchent absolument pas à se sculpter un regard caucasien. La blépharoplastie répond tout simplement à un souhait d’embellissement et de rajeunissement du regard chez la femme. Lors de l’intervention, le chirurgien veille ainsi à ce que les modifications effectuées n’altèrent pas l’appartenance ethnique de l’individu.

Comment se déroule une séance de blépharoplastie asiatique ?

En dépit de la sollicitation avérée des patientes, le chirurgien est le seul à même de confirmer la faisabilité de l’intervention. Lors d’un entretien préalable, il s’enquiert des antécédents pathologiques de celles-ci, plus spécifiquement de leurs yeux. L’âge ainsi que la maturité de la peau constituent également des facteurs décisifs pour une éventuelle intervention. Divers examens ophtalmologiques seront également réalisés avant l’intervention proprement dite. La blépharoplastie asiatique s’effectue généralement en ambulatoire et dure en moyenne moins d’une heure.

La Xylocaïne est le produit anesthésiant le plus utilisé pour le double eyelide. Le praticien s’attèle à créer un pli palpébral au niveau de chaque paupière supérieure de la patiente. Il veille à ce que toutes les cicatrices soient dissimulées dans les plis créés. Il agit également sur le contour des yeux afin de les rendre plus saillants. Des compresses glacées sont alors immédiatement placées au niveau des yeux de la femme après l’intervention afin d’éviter la persistance des œdèmes et des ecchymoses. L’enlèvement des points de suture s’effectue après trois ou quatre jours. Le chirurgien prescrit un repos de 10 jours minimum à la patiente. Les résultats de l’intervention sont par ailleurs visibles en l’espace de 2 à 6 mois.

Partager cet article