Le by-pass gastrique : pour éliminer l’obésité à vie

D’énormes progrès ont été réalisés afin d’aider les personnes obèses. En matière d’obésité, l’anneau gastrique est connu par tout le monde, mais il existe une autre technique, le « by-pass gastrique », destiné à éliminer l’excès graisseux.

By-pass gastrique: mode opératoire

Créée par Mason en 1969, cette technique est très en vogue aux États-Unis, et s’est répandue dans le monde. Non seulement elle réduit les cas d’obésité, mais élimine aussi certains problèmes de santé. Pour résumer, le principe du by-pass est le suivant: réduire la taille de l’estomac et raccourcir l’intestin grêle. Le premier, qui a pour fonction de recevoir les aliments, verra l’entrée de ces derniers, fortement réduite. Le second, qui aide à la digestion et à l’assimilation des aliments, travaillera moins. By-pass signifie littéralement « section d’une partie ». Autrement dit, cette intervention chirurgicale réduira de moitié l’estomac et l’intestin grêle.

Le praticien réalise une section verticale de l’estomac, pour isoler une poche proximale réduite de 40 ml, où vont arriver les aliments. Cette poche est ensuite directement placée à l’entrée de l’intestin. Résultat: les aliments passent directement dans l’intestin en « circuitant » une grande partie de l’estomac. Ensuite vient l’intestin grêle: il est sectionné à environ 50 cm de son origine, ce qui entraine une privation des sécrétions biliaires et pancréatiques, qui sont riches en enzymes digestives, et donc les aliments à forte teneur en lipides sont « malabsorbés », c’est à dire, qu’ils ne pénètrent plus dans l’intestin grêle, et favorise donc un amaigrissement rapide.

By-pass gastrique: les avantages

Cette intervention est réalisée par voie coeliscopique, qui consiste à accéder directement à la partie à traiter. C’est une technique révolutionnaire, qui utilise des moyens modernes, et de plus en plus plébiscitée par les patients, car elle diminue les cicatrices, les douleurs post-opératoires, les risques d’infection, ainsi que la durée d’hospitalisation. La durée de l’opération est de 1h30 à 2 heures, sous anesthésie générale. Après l’opération, l’alimentation se fait par intraveineuse, mais après une semaine, le patient peut manger normalement, et doit prendre beaucoup de vitamines, et de compléments alimentaires.

Elle est différente de la gastroplastie, car elle n’insère aucun élément étranger dans le corps humain. À la différence de la pose de l’anneau, qui nécessite un suivi rigoureux, ou un resserrement, le by pass gastrique, lui, élimine 70 à 100% de l’excès pondéral, et permet aux patients de maintenir leur nouveau poids dans le temps, sans les effets « yo-yo ». le taux de complication n’est que de 5 à 7%: l’effet secondaire qui se produit fréquemment est appelé « le dumping syndrome », qui se traduit par des nausées ou des crampes. Mais un bon suivi de votre nourriture élimine ce risque. Jusqu’à ce jour, 95% des patients sont satisfaits des résultats.

Partager cet article