Chirurgie du cou : une intervention anti-âge efficace

Le cou est l’une des parties du corps qui subissent les premiers les méfaits de l’âge. En effet, au fil des années, le cou a tendance à accumuler de la graisse, ou la peau du cou a tendance à se relâcher. La liposuccion et la chirurgie du cou figurent parmi les solutions les plus radicales.

La liposuccion du cou

La liposuccion du cou consiste à enlever l’excès de graisse qui s’est déposée sur le haut du cou et qui lui donne cet effet double menton, voire plus chez les personnes en surpoids. Il s’agit une intervention rapide dont la durée varie en fonction de la quantité de graisse à retirer. L’intervention est peu douloureuse et peut très bien se faire sous anesthésie locale. Au besoin, le patient passera une demi-journée en milieu hospitalier.

L’opération se passe comme une liposuccion habituelle. Le chirurgien va retirer la graisse à l’aide de canules qui seront introduites sous la peau par de petites incisions. Pour ne pas laisser de traces trop visibles, les entailles seront pratiquées dans les replis naturels de la peau, notamment aux alentours du lobe de l’oreille, soit devant, soit derrière. À noter que le double menton peut être opéré dès l’âge de 20 ans.

La chirurgie du cou

La chirurgie du cou est pratiquée principalement pour corriger le relâchement du cou. Ce relâchement peut être dû soit à de la graisse, soit à une distension musculaire et cutanée. Il s’agira dans ce cas de décoller et retendre la peau du cou. Dans un premier temps, on décollera la graisse qui s’est accumulée s’il y en a. L’intervention peut durer environ deux heures et se fait sous anesthésie générale; le patient restera une demi-journée à l’hôpital.

Les traces de l’opération se verront à peine et si le patient est encore assez jeune, les cicatrices s’estomperont avec le temps. Les incisions seront toujours pratiquées aux environs de l’oreille, mais également sous le menton si besoin, en vue d’une correction des muscles inférieurs du cou. Les œdèmes pourront être dissimulés sous un foulard que l’on laissera au placard une fois que les bleus auront disparu. Notons que la chirurgie du cou est envisageable à partir de 40 ans.

Partager cet article