Chirurgie esthétique des cuisses et des jambes

En quoi consiste l’opération de chirurgie esthétique des jambes et des cuisses ? Quels sont les méthodes pour obtenir des jambes fines et élégantes ? Quelques explications sur la chirurgie esthétique des cuisses et des jambes.

La retouche est réservée aux personnes ayant une disproportion sur l’ensemble cuisse-jambe: face interne graisseuse de la cuisse, mollet fin, relâchement de la peau,... Cette absence d’harmonie, peut venir avec l’âge, après une perte excessive de poids ou d’une formation organique inachevée.

La chirurgie esthétique de la cuisse

Pour la cuisse, l’intervention consiste à retirer l’excès de peau ou enlever le surplus de graisse par une lipo-aspiration. Généralement, c’est la face interne de la cuisse qui est concernée. La méthode d’incision dépendra surtout de l’excès à enlever: le lifting concentrique prend en compte la partie supérieure de la cuisse. Si le relâchement est très évident, l’incision se fait sur toute la cuisse, la cicatrice est alors visible, si pour la première, elle est dissimulée. Puisque le lifting concentrique ne dure que quelques minutes, sous anesthésie locale, l’intervention est faite et le sujet rentre chez lui. La pratique verticale, elle, nécessite une hospitalisation de quelques jours et se déroule sous anesthésie générale. En effet celle-ci prend plus de temps, une heure ou plus.

Chirurgie esthétique de la jambe

La chirurgie esthétique de la jambe, quant à elle, consiste généralement en l’augmentation des mollets fins. Le chirurgien positionnera des prothèses spéciales mollets en silicone au contact du muscle qui ne s’est pas développé à son terme, afin d’en redonner du volume. Des formes et longueurs différentes existent. L’intervention peut durer plus longtemps, sous anesthésie locale ou générale selon le sujet. L’hospitalisation n’est pas ambulatoire. Le résultat est visible juste après l’opération.

Toutes les interventions se passent souvent très bien. Cependant, des complications peuvent survenir: résultat insatisfaisant, infection, problème de cicatrisation, hématome, effets secondaires de l’anesthésie générale,…C’est pourquoi, il est nécessaire de consulter votre chirurgien avant et après l’intervention. Il vous expliquera le déroulement de tous les processus, vous exposera les risques possibles en fonction de votre état de santé et vous donnera les précautions pré-opératoire et post-opératoire. Toutefois, les douleurs, les sensations d’étirement de la peau, gênes caractéristiques,…sont normaux. Quoi qu’il en soit, les effets indésirables de l’intervention disparaîtront avec le temps, automatiquement ou sous médication spéciale. En plus des traitements divers, une rééducation peut être utile: marcher avec les prothèses, s’asseoir,…

Alors, « lifting » ou « pas lifting » ? La balle est dans votre camp !

Partager cet article