La chirurgie esthétique chez les jeunes, la démarche à suivre.

De nos jours, beaucoup de jeunes veulent se tourner vers la chirurgie esthétique. Et souvent les parents, ont tendance à dire que ce n’est pas approprié. Voici la démarche à suivre pour la chirurgie esthétique chez les jeunes.

Évaluation psychologique nécessaire

L’adolescence est l’âge de la préoccupation du corps chez les jeunes de moins de 19 ans. Le corps de l’adolescent se transforme… et souvent non sans mal. Les premiers cultes du corps prennent forme; on veut ressembler à ceci, à cela. On n’aime pas telle ou telle partie du corps, car on est différent des autres. Les complexes ne manquent pas. Les jeunes rendent donc visite au chirurgien esthétique. Toutefois, il importe de savoir qu’avant toute intervention chirurgicale chez le jeune, une évaluation psychologique et des consultations préparatoires au niveau familial et parental sont nécessaires, voire indispensables.

En France, la chirurgie esthétique chez les jeunes n’est pas un business aux yeux des chirurgiens. Et la plupart de ces derniers n’opèrent que les jeunes en réel besoin de chirurgie. De plus, selon un spécialiste de la chirurgie plastique à Paris, les demandes des jeunes en chirurgie esthétique ne sont pas si nombreuses, un ou deux cas par mois. Et selon ce spécialiste, la chirurgie ne doit pas remplacer le rôle de la psychologie. Car parfois, l’adolescent veut modifier par exemple son nez qui est similaire à celui de sa mère avec qui il est en conflit. Ainsi, la chirurgie est-elle la bonne solution ?

Chirurgie esthétique et croissance osseuse

Passé seulement ce stade d’évaluation psychologique, la chirurgie esthétique peut alors être pratiqué. Une seconde étape consiste à évaluer l’âge osseux du sujet, à l’aide d’une radiographie du poignet. Si la croissance osseuse de l’adolescent n’est pas encore achevée, bon nombre de chirurgiens seraient réticents à effectuer l’opération selon un sondage. Les parties du corps qui font l’objet de la chirurgie esthétique chez les jeunes sont nombreuses: oreilles, nez, sein, culotte de cheval, liposuccion,… En France, les liposuccions constituent la majeure partie des demandes chez les jeunes, notamment la gent féminine.

Les oreilles décollées constituent principalement l’objet des interventions au niveau des oreilles. Opération initiée très souvent par les parents à la naissance de leur bébé; ou encore à la demande de l’enfant même à partir de l’âge de 7 ans. À partir de 15 ans, la rhinoplastie (chirurgie du nez) peut être effectuée, après la fin de la croissance osseuse de la zone ORL. Chez les filles toujours, la culotte de cheval fait son apparition à partir de l’âge de 14-16 ans; mais ce n’est que vers l’âge de 18 ans qu’une intervention peut avoir lieu par l’intermédiaire de la liposuccion. Et là, encore une fois, les chirurgiens sont très réticents à ce genre d’opération, et ne l’effectuent qu’en dernier recours.

Partager cet article