La chirurgie esthétique est, comme toute choses de cette terre, une arme à double tranchant. Destinée à améliorer la vie des gens qui optent pour une intervention de ce genre, elle pourrait parfois donner l’effet contraire en faisant de la vie de ses victimes un cauchemar.

{{{Les risques de la chirurgie esthétique}}}

Les risques résultant de la chirurgie esthétique existent bel et bien et le fait d’en parler avant une intervention n’a guère pour but de dissuader le patient de son choix initial. Au contraire, les entretiens précédant l’intervention ont pour objectif de mener à bien l’opération et de préparer psychologiquement le patient.

Il est tout d’abord primordial de savoir l’état de santé générale du patient avant de procéder à l’intervention. Les bilans et diagnostics devront se faire correctement afin d’éliminer tout facteur de risques de complications.

Comme toute chirurgie, la chirurgie esthétique ne pourrait se défaire de l’anesthésie qu’elle soit générale ou locale. Généralement effectuée en locale cette anesthésie représente le premier facteur de risque présentant un danger pour le patient, ce qui fait que son application et le choix des produits utilisés devront dépendre des analyses effectuées précédemment.

Passé ce stade, tout dépendra alors de la compétence et de la dextérité du praticien. Les cas d’erreur chirurgical ne sont pas à écarter car comme tout être humain, le praticien pourrait être assujetti à de fausses manipulations qui ne lui seraient pourtant pas excusable car les effets pourront être irréversibles.

D’autres phénomènes dont la plupart sont des réactions naturelles du corps humain peuvent aussi être considérés comme étant des facteurs de risques de la chirurgie esthétique. En effet, ces réactions comme les cicatrices et les ecchymoses, peuvent être à l’origine d’un trouble psychique chez le patient qui a parfois tendance à s’attendre à un résultat instantané des opérations effectuées. Or selon les types d’interventions et l’état générale du patient, ces réactions de la peau pourraient durer des semaines.

Finalement, mais vraiment dans des cas très rares, la mortalité est le danger majeur d’une chirurgie esthétique et essentiellement de la liposuccion. Effectivement, si un caillot se forme dans la partie opérée, ce caillot pourra se détacher et suivre les vaisseaux sanguins jusqu’au poumon et provoquer ainsi une embolie pulmonaire pouvant être fatal au patient.

Dans tous les cas si les mesures pré et post opératoires ont été respectées par le patient et le praticien, ces risques sont minimes. En fait il appartient surtout au patient de savoir être patient et prendre le temps de vraiment se reposer pendant sa convalescence pour permettre à son organisme d’assimiler les changements qui se sont opérés sur le corps.

Partager cet article