Chirurgie esthétique low-cost : bon plan ou danger ?

Réputée plus intéressante sur le plan budgétaire, la chirurgie esthétique à l’étranger n’est pas sans danger, surtout avec les arnaques en tous genres. Faisons le point sur cette pratique.

Tenté par une chirurgie esthétique pas chère ?

Vous êtes tentée par la chirurgie esthétique pas chère, mais vous vous posez des questions sur l’intégrité d’un acte chirurgical pratiqué à l’étranger. Il est évident que la chirurgie esthétique est une pratique drastique, une solution radicale, de dernier recours. Il faut donc être conscient de ce choix, mais surtout vous procurer les informations les plus utiles.

Les avantages de la chirurgie esthétique low-cost

Il est évident que ce type de chirurgie esthétique est attractif de par son prix. Le tarif affiché par les praticiens étrangers a de quoi tenter plus d’un. De plus, ils proposent des formules tout inclus, avec les billets d’avion, l’hébergement en pension complète en plus de l’opération chirurgicale. Ces forfaits alléchants coûtent parfois jusqu’à 30% moins cher que la même opération en France. La chirurgie esthétique low-cost est aussi synonyme de voyage, de vacances, de dépaysement, donc que du bonheur à la clé.

La sonnette d’alarme

Il faut toutefois être prudent. Une formule de chirurgie esthétique à l’étranger pourrait vous faire rêver de vacances et de soleil. Soyez toutefois réaliste, car après une chirurgie esthétique, l’exposition au soleil n’est pas que contre-indiquée. Elle est rigoureusement interdite ! En raison des formules attrayantes, la tentation de se faire opérer peut être grande, au point de vouloir se faire opérer sur un coup de tête.

Une chirurgie esthétique n’a rien d’un acte banal, même si pour les praticiens, il s’agit d’une routine. Il est donc conseillé de prendre le temps de réfléchir avant de faire ses valises. Si vous consultez un chirurgien en France, vous aurez encore un délai de rétractation, ce qui n’est pas le cas si vous comptez vous envoler pour une destination étrangère.

Comme pour tout acte médical, la relation médecin-patient doit être privilégiée. Dans la chirurgie low-cost, cette chance ne vous est pas donnée, car vous ne serez pas plus qu’une identité obtenue à partir d’un formulaire rempli sur internet. Vous risquez de ne pas connaitre le chirurgien en question et d’avoir d’autres surprises à l’arrivée. Souvenez-vous enfin que la sécurité sociale ne prend pas en charge une opération de chirurgie esthétique effectuée à l’étranger.

Partager cet article