La chirurgie esthétique des pieds, une pratique de plus en plus prisée

À l’instar de la mode, la chirurgie plastique connaît de grandes évolutions. Mises à part les opérations classiques telles que les liftings, la plastie mammaire ou encore la rhinoplastie, la chirurgie esthétique des pieds connaît aussi un grand engouement auprès du public.

{{{La chirurgie esthétique des pieds, une opération très en vogue aux États-Unis}}}

Et voilà, les riches Américaines ont trouvé une nouvelle lubie: redonner une nouvelle forme à leurs pieds pour pouvoir porter ces chaussures à talons vertigineux. À ce jour, grâce à une intervention chirurgicale à visée esthétique, il est désormais possible de jouir d’un pied plus fin, de se faire raccourcir le second orteil ou encore de réduire l’apparition de cor. Dans tous les cas, les chirurgiens orthopédiques sont d’avis que ces types d’interventions devraient se restreindre à une procédure à but thérapeutique.

{{{Le « Loub Job », c’est quoi ?}}}

Faisant référence aux fameux escarpins de la marque Louboutin, le Loub Job est une intervention chirurgicale des pieds qui consiste en l’injection de collagène au niveau des coussinets et du talon du pied, permettant alors de se sentir mieux dans des stilettos. La procédure doit être refaite une fois tous les six mois et celle-ci vaut en moyenne dans les 400 euros. À l’étranger, ce genre d’opération connaît déjà un immense engouement. Le nombre d’opérations réalisées aurait vraisemblablement augmenté de 21% d’après la presse « International Business Times ».

{{{À la recherche du pied idéal}}}

Malgré le fait que cette opération soit considérée comme pas très fiable et quelque peu dangereuse, des chirurgiens anglais et américains proposent à leur clientèle des interventions permettant de raboter le pied en rétrécissant la taille des orteils ou en supprimant une partie de la pointe. Cette opération chirurgicale esthétique dont le coût peut aller jusqu’à 12000 euros vise à simplifier le port d’escarpins effilés.

{{{La méthode « Cendrillon »}}}

En ce qui concerne la méthode « Cendrillon », qui connaît une grande popularité aux États-Unis, elle consiste à rapetisser le pied. Il s’agit plus précisément d’une démarche préventive visant à diminuer la taille du pied. Il faut cependant souligner que toute intervention n’est pas dépourvue de risque. En effet, le risque d’endommager le réseau nerveux plantaire est assez important. Il en est de même pour les infections et les éventuelles déformations.

Partager cet article