Chirurgie esthétique : le pour et le contre

Comme on juge beaucoup sur le physique à notre époque, avoir recours au bistouri est de plus en plus courant. Avant de se lancer, il faut cependant analyser les bienfaits et les risques de la pratique dans le but d’éviter les mauvaises surprises. Le point sur le pour et le contre de la chirurgie esthétique.

Les avantages de la chirurgie esthétique

Si plusieurs milliers de Français, hommes et femmes confondus font appel à la chirurgie esthétique chaque année, c’est grâce aux raisons de la pratique qu’ils jugent bénéfique. Différente de la chirurgie réparatrice et reconstructive, la chirurgie esthétique est facultative. Ici, l’amélioration de l’aspect physique est la principale motivation. Au final, le but est de se rendre attractif, améliorer la confiance et l’estime de soi. Cela a de bonnes répercussions sur la vie, que ce soit au niveau social, personnel ou professionnel.

En plus de se sentir mieux dans sa peau, la chirurgie esthétique permet de bénéficier d’un résultat rapide, notamment dans le cas d’une liposuccion. En effet, si pour perdre du poids sans avoir recours au bistouri il est nécessaire de faire du sport régulièrement pendant une période importante, l’opération, elle, ne prendra en revanche que quelques heures. Et même si à celles-ci on ajoute les va-et-vient chez le médecin pour la procédure et les quelques jours de récupération, on est toujours gagnant en termes de temps.

Les inconvénients de la chirurgie esthétique

Il ne faut pas oublier que la chirurgie esthétique présente de nombreux inconvénients et des risques considérables. Le coût à lui seul est déjà un obstacle, car une opération n’est en général pas à la portée de toutes les bourses. De plus, aucun frais n’est remboursé. Ensuite, il existe les contraintes post-opératoires. Une simple liposuccion demande une hospitalisation et une anesthésie générale, ce qui engendre souvent des douleurs et des ecchymoses. N’oublions pas le temps de récupération, qui peut varier de quelques jours à plusieurs mois.

Mais les inconvénients les plus importants sont sans aucun doute les ratages. En effet, chaque intervention peut donner lieu à des complications, car aucune opération ne peut être certifiée sans risques à 100 %. Les cas de ratages sont encore malheureusement très nombreux et entraînent des blessures autant physiques que psychologiques. Et même si les opérations semblent parfois réussies, il peut y avoir des cicatrices, comme celles que l’on observe après une chirurgie mammaire, et même des risques d’intolérance qui ne surviennent que plus tard et peuvent faciliter la prolifération d’un cancer.

Partager cet article