La chirurgie orthognathique consiste à corriger les anomalies de la mâchoire pour permettre au patient de retrouver un visage aligné et harmonieux. Les détails de cette chirurgie réparatrice et esthétique.

Une chirurgie orthognathique, pourquoi ?

Certaines personnes ayant la mâchoire trop en avant ressentent un véritable complexe par rapport à leur apparence. Cette anomalie peut se manifester en diverses formes: un menton trop en avant avec des lèvres supérieures trop en arrière pour une personne prognathe, un menton fuyant qui se manifeste sur une personne rétrognathe, un menton dévié ou asymétrie faciale ou encore un visage trop long ou trop court. Toutes ces anomalies peuvent être corrigées par la chirurgie orthognathique qui entre dans le domaine de la chirurgie pré-prothétique ou bien pré-implantaire lorsque le décalage des deux mâchoires est trop flagrant et que la pose d’appareils dentaire est nécessaire.

Cette intervention peut également traiter le ronflement ou syndrome des apnées du sommeil, elle peut aussi régler le dysfonctionnement de l’articulation de la mâchoire. Les adultes et les adolescents peuvent subir cette opération, surtout lorsque les traitements orthodontiques n’ont pas procuré les effets escomptés. La chirurgie orthognathique vise à reformer la fonction masticatoire normale et à éviter les risques de problèmes dentaires, d’articulation ou de mâchoire, comme le déchaussement des dents. Mais son objectif est surtout d’ordre esthétique, car elle améliore considérablement l’apparence du visage, de face comme de profil.

Le déroulement de la chirurgie orthognathique

Lors de la première consultation, l’orthodontiste examine l’état des mâchoires du patient, il observe si ce dernier a des difficultés à mâcher, à respirer ou à prononcer certains mots. Il étudie également la position des dents et installe des broches que le patient devra porter pendant 6 à 18 mois pour réaligner les dents. Après cette période, lorsque les dents sont repositionnées, il observe les mâchoires et choisit la méthode pour corriger la place des os de la mâchoire afin d’améliorer l’occlusion. Un examen complet de la tête est alors effectué. Le chirurgien s’entretient alors avec le patient pour lui demander certains renseignements sur l’éventuel changement du visage, et l’informer des risques liés à l’opération. Le chirurgien enlève les dents de sagesse 6 à 12 mois avant la date de l’intervention.

L’intervention est pratiquée en milieu hospitalier et une anesthésie générale est nécessaire, la plupart des incisions sont effectuées dans la bouche. Le chirurgien déplace une seule mâchoire ou bien les deux: inférieure et supérieure. Si le patient présente un surplus gingival, le chirurgien enlève également la partie de l’os qui dépasse. Une fois le déplacement effectué, le chirurgien relie les maxillaires avec des fils métalliques et les coupes osseuses sont corrigées avec de petites plaques et vis, il positionne ensuite la largeur et la position verticale des mâchoires. Enfin, il suture l’incision, aucune cicatrice ne sera visible et le résultat est tout simplement spectaculaire. Après l’intervention, certains chirurgiens recommandent aux patients de fermer la mâchoire pendant 4 semaines, mais grâce à de nouvelle technologie, ce n’est plus nécessaire. Le patient doit seulement être très prudent lorsqu’il mâche ou avale la nourriture.

Partager cet article