Chirurgie esthétique dentaire, découvrez la chirurgie orthognatique

Une mauvaise position dentaire perturbe l’harmonie faciale. Découvrez la chirurgie othognatique, une solution efficace pour mettre un terme à ce problème.

L’objectif de la chirurgie orthognatique

Remettre les dents dans une position en harmonie avec le reste du visage, tel est l’objectif de la chirurgie orthognatique. Cette technique résulte d’une combinaison de différentes interventions chirurgicales destinées essentiellement à restaurer une bonne position de l’ensemble des dents. Selon les cas, la chirurgie orthognatique peut intervenir sur les dents du maxillaire supérieur et celles de la mâchoire inférieure.

Véritable intervention esthétique, le repositionnement des dents entraîne un changement au niveau de la morphologie faciale. Cette modification morphologique de la physionomie doit être prise en compte avant le début de l’opération. En plus de l’analyse radiographique obligatoire, chaque patient est soumis également à des analyses cliniques, dentaires et physiologiques approfondies. Celles-ci sont destinées à étudier les caractéristiques propres à chaque visage.

La chirurgie orthognatique en pratique

Après les différents examens, il est tout d’abord indispensable de passer par une préparation orthodontique. D’une durée de 10 à 24 mois, cette étape a pour objectif de modifier progressivement la position des dents avant l’intervention chirurgicale. Les appareils intra buccaux utilisés lors du traitement orthodontique servent à tracter la ou les dents ciblée(s) en intervenant sur l’os alvéolaire. Le port de cet appareillage est obligatoire jusqu’à l’intervention et au-delà si nécessaire.

Le moment de l’intervention chirurgicale est déterminé par la modification progressive de la position des dents. Trois interventions sont possibles: l’intervention Le Fort pour les dents du maxillaire, la technique d’Epker pour les dents de la mâchoire inférieure et la génioplastie pour la correction au niveau du menton. Toutes ces techniques ne laissent aucune cicatrice visible. Les plaques métalliques utilisées pour le maintien de l’os sont également invisibles et non palpables.

Partager cet article