Le mésolift sans aiguille, pour éliminer les rides sans douleur

Technique de rajeunissement proche de la mésothérapie, le mésolift consiste à raffermir la peau du visage et à combler les rides sans la moindre piqure.

Les principes du mésolift

Actuellement, des appareils ultras performants bénéficiant des dernières avancées technologiques envahissent le marché de l’esthétique en France et dans d’autres pays du monde. La mésothérapie, utilisée à des fins curatives pour retarder le processus du vieillissement de la peau, se pratique désormais sans l’intervention d’une aiguille. Ainsi, l’injection de collagène, de vitamines ou d’acide hyaluronique se réalise par pulsions électriques dans le but de retendre la peau du visage, du cou et de la poitrine. Le mésolift offre davantage de confort à la patiente au regard de la méthode traditionnelle. Cette dernière n’éprouve plus de douleur. Le système écarte également les risques de déchirure de peau et de saignement. Les conditions d’hygiène demeurent en outre maximales.

Les méthodes du mésolift

Avant une première intervention, il est conseillé d’effectuer une consultation médicale. La durée du traitement et le type de produit à injecter dépendent en effet de la nature de la peau de chaque patiente. Le praticien peut administrer de la vitamine A, C, E et B ainsi que du silicium organique. L’injection d’oligo-éléments tels que le zinc, des antioxydants ou de l’ADN appartenant au sujet reste également envisageable. Pour activer la circulation du produit en profondeur de l’épiderme, des substances dilatatrices sont injectées. La substance la plus couramment utilisée au sein des cliniques et des cabinets médicaux demeure l’acide hyaluronique. Il est versé dans un appareil à bout arrondi et est appliqué directement sur la peau.

Résultats et contre-indications

Pour plus d’efficacité du traitement, les praticiens conseillent initialement trois à quatre séances espacées de deux semaines chacune. Le résultat final apparait visible immédiatement après la première intervention. Au cours des trois premiers mois suivant les premières opérations, il est primordial d’effectuer des contrôles mensuels afin d’anticiper d’éventuelles retouches. Le principal avantage du mésolift réside dans le fait que la patiente peut solliciter autant de modifications qu’elle le souhaite. Quelques rougeurs et de légers œdèmes apparaissent après l’opération, mais ils disparaissent généralement après quelques jours. Le mésolift est déconseillé aux personnes sous anticoagulants afin de prévenir tout risque d’infections de la peau. Hormis les cas d’injection d’acide hyaluronique, des analyses doivent être effectuées avant l’opération pour éviter tout risque d’allergie.

Partager cet article