La chirurgie mammaire n’est pas seulement basée sur la correction d’une hypertrophie ou d’une hypotrophie mammaire. Elle intervient également lorsque les mamelons sont enfouis vers l’intérieur des seins.

Quel est le principe de la chirurgie des mamelons invaginés ?

L’invagination mammaire est tout d’abord causée par des canaux galactophores trop courts, ne permettant pas aux tétons de se présenter normalement et en relief. C’est également par cette voie que s’écoulent les sécrétions mammaires permettant à la femme d’allaiter. Les mamelons invaginés sont donc un réel problème pour toute femme soucieuse de son corps et constituent aussi un blocage dans sa vie sexuelle et affective. Les tétons enfouis vers l’intérieur du sein sont un vrai complexe chez certaines femmes, qui ne parviennent plus à avoir une vie normale. Pour corriger ce petit défaut et faire ressortir le mamelon vers l’extérieur, une chirurgie esthétique s’impose.

Chirurgie des mamelons invaginés: comment se déroule l’intervention ?

La chirurgie des mamelons invaginés est une intervention classique faite sous anesthésie locale. L’opération, qui dure à peu près 30 minutes, consiste à couper les canaux galactophores pour les raccorder à deux lambeaux aréolaires sous les mamelons. Dans la plupart des cas, l’allaitement devient possible. Les œdèmes sont peu visibles et la patiente peut reprendre ses activités normales après seulement une journée d’hospitalisation. Cependant, un contrôle hebdomadaire est de rigueur jusqu’à ce que les fils soient retirés et que la femme n’éprouve plus aucune douleur. Les risques de l’intervention sont nuls. Cependant, chez certaines personnes la cicatrisation dure plus longtemps.

Chirurgie des mamelons invaginés et allaitement

Les médecins conseillent aux femmes ayant subi le traitement d’attendre au moins une année avant d’enfanter. Généralement, le processus d’allaitement ne revient à la normale que pendant un temps plus ou moins long selon la patiente. Quelquefois, les canaux galactophores trop courts ne sont pas fonctionnels et le fait de les sectionner pour les raccorder aux lambeaux aréolaires n’est pas la solution au problème. Avant d’avoir recours à cette forme de chirurgie, il est préférable de consulter un médecin pour savoir si la patiente peut allaiter ou non après l’intervention. Il est ainsi conseillé d’avoir recours à la chirurgie des mamelons bien après la grossesse. Les femmes sujettes à l’invagination des mamelons peuvent avoir recours au tire-lait pour alimenter leur bébé, si les canaux galactophores ne font pas défaut bien sûr.

Partager cet article