Différents types d’interventions en chirurgie mammaire

Les seins peuvent avoir de nombreuses formes. A chaque forme correspond un besoin particulier, si vous éprouvez le besoin de pratiquer une intervention de chirurgie mammaire, une intervention vous conviendra sans doute. Quels sont les différents types d’interventions en chirurgie mammaire ?

Différents types de mammoplastie

Selon les circonstances et suivant les besoins et les attentes des femmes, plusieurs types d’interventions de mammoplastie sont possibles: augmentation pour les petits seins, réduction mammaire pour les seins volumineux ou encore redrapage pour les seins tombants. Une reconstruction mammaire est indispensable en cas de mastectomie ou ablation d’un sein.

L’incision peut se faire dans l’un des trois repères: dans l’aisselle, autour de l’aréole ou dans le sillon sous mammaire.
Pour les femmes qui ont des seins hypoplasiques (menus): on peut envisager la plastie par augmentation mammaire .Elle consiste à l’implantation d’une prothèse de silicone ou remplie de solution saline derrière la glande mammaire ou derrière le muscle pectoral.

Pour les femmes qui ont des seins hypertrophiés

Les seins sont trop volumineux par rapport à la morphologie de la patiente, nuisant ainsi à sa santé et à son bien-être. Aussi, une réduction mammaire s’avère nécessaire. Cette intervention a pour but de diminuer le volume des seins par l’ablation d’une portion même du sein. La plupart du temps, cet excès de poids entraîne un affaissement des seins (ptôse mammaire). Dans ce cas, il est recommandé de compléter la réduction de volume par le redrapage des seins.

Pour les femmes qui ont des seins affaissés

Il faut préconiser le redrapage ou mastopexie. C’est un lifting des seins qui consiste à rajeunir la poitrine tombante. Elle comporte à débarrasser l’excès de tissus mammaires autour de l’aréole rendant ainsi la peau plus ferme, plus jeune et relevant de ce fait la position des seins.

La durée d’une plastie mammaire varie de 1 à 2 heures selon le type d’intervention et se fait sous anesthésie locale ou générale. Elle comporte de risques qui sont communs à toute intervention chirurgicale (infection, saignement, ecchymoses). Elle est donc pratiquée dans un centre spécialisé.

Il est important de faire un bilan pré opératoire et de prendre des précautions post opératoires pour éviter les complications. Il est aussi prudent de faire des contrôles médicaux périodiques car étant donné que les implants ont une durée de vie limitée, il est conseillé de les remplacer après quelques années.
Voilà, vous êtes informées, la suite vous concerne !

Partager cet article