Microtransplantation de cheveux : quels sont les effets indésirables ?

Pareils aux prises de médicament, la chirurgie esthétique peut provoquer chez certaines personnes des effets indésirables. La nature et l’importance de ces effets peuvent varier d’une personne à une autre, mais en général, ils n’incommodent que très peu les personnes ayant subi une microtransplantation de cheveux.

Les patients ne se plaignent pas tous d’effets indésirables

La microtransplantation des cheveux ne provoque pas de graves lésions sur le cuir chevelu des personnes atteintes de calvitie puisque le matériel utilisé, le suivi médical, la technique et le personnel font toujours l’objet d’un suivi strict. Les infections et les autres complications sont ainsi rarement rapportées. Cependant, chez certaines personnes, des troubles diverses peuvent être notées, ils serviront de base pour prévoir les éventuels effets qui pourraient survenir après une intervention chirurgicale. Notons cependant que tous les patients ne souffrent pas tous d’effets indésirables après la microtransplantation et que les cas de complications graves sont presque inexistants.

Comme toute chirurgie, la microtransplantation a des effets inévitables chez le patient. Une des manifestations les plus communes est la formation de cicatrices sur le cuir chevelu. Puisque l’implant de cheveux requiert des incisions dans la zone de prélèvement des cheveux, des cicatrices vont apparaître. L’aspect final des cicatrices peut être différent chez les patients, vu qu’à traitement égal, chacun cicatrise différemment. La cicatrisation et la forme qu’aura la cicatrice après sa guérison dépendent de la qualité dermique du patient et de la manière dont les incisions ont été suturées. Dans la plupart des cas, les cicatrices disparaissent après quelques temps ou sont dissimulées par les cheveux.

Quelques effets indésirables ont été rapportés

Pour les cas où la personne a subi une microtransplantation sur sa zone frontale, un œdème peut se manifester. Le front peut enfler et le patient peut avoir plus ou moins mal mais cette manifestation disparaît normalement après 2 ou 3 jours. Cet inconvénient n’est néanmoins noté que dans un cas sur deux. Il se peut également que des microkystes apparaissent à la racine des cheveux implantés. Ce sont des petits boutons gorgés de liquide jaunâtre qui disparaîtront naturellement sans aucune intervention après quelques jours. Cette manifestation est la même que lorsque des poils restent sous la peau après le rasage.

Certaines personnes rapportent également que leur peau devient insensible au niveau de la cicatrice de la zone de prélèvement et aux endroits de la transplantation. La durée de cette manifestation varie largement et peut s’étaler sur plusieurs mois. Par ailleurs, 50 % des personnes ayant subi une microtransplantation de cheveux se plaignent d’une douleur au niveau de la zone où les cheveux ont été prélevés. Elle n’est cependant pas handicapante et s’estompe puis disparaît 1 à 3 jours après l’intervention. Quant aux complications graves, les cas sont très rares et les causes ne sont pas toujours liées à l’intervention ou même inconnues.

Partager cet article