Une épilation définitive grâce à la lampe flash

Chez certaines femmes, la pilosité est un problème auquel elles doivent faire face quotidiennement. Le recours à l’épilation par lampe flash est la solution idéale pour se débarrasser définitivement des poils gênants.

Une intervention selon son type de peau

La lampe flash est un appareil médical spécifique qui fonctionne par lumière intense pulsée. Son utilisation requiert un réglage précis en fonction du type de peau de la patiente. La consultation au préalable du praticien est ainsi primordiale, afin qu’il fixe le degré d’intervention en fonction de la fragilité de l’épiderme du sujet. L’épilation à la lampe flash consiste en effet à détruire le follicule pileux, le gène responsable de la production des poils. L’intervention agit ainsi en profondeur du derme sans pour autant abîmer la couche superficielle de la peau. La consultation obligatoire s’effectue ainsi quelques jours avant un premier traitement. Les séances sont réalisées par des professionnels au sein de cabinets médicaux.

Que ressent la patiente au cours de l’intervention ?

La lampe flash appliquée à même la peau provoque des picotements similaires à quelques décharges électriques. Ces dernières ne présentent cependant aucun danger pour la personne qui subit l’intervention. Dans la plupart des cas, l’épilation s’effectue sans anesthésie. Néanmoins, il demeure envisageable d’appliquer une crème anesthésiante au niveau de la zone à traiter, surtout sur les parties assez sensibles comme le maillot ou les aisselles. Mais avant chaque séance, le praticien enduit un gel de préparation sur la peau. Une séance dure de 30 minutes à une heure selon l’étendue de la zone à traiter. Il est également possible de traiter plusieurs endroits en même temps, à savoir les aisselles, les jambes, les cuisses et le maillot.

La fréquence des séances d’épilation à la lampe flash

Le nombre des séances de traitement dépend du type de poils de la patiente ainsi que du nombre de zones à traiter. Il faut compter environ six séances pour un résultat final plus efficace. La destruction du follicule pileux s’effectue en effet progressivement. Elle peut varier de six semaines à plusieurs mois, selon la résistance des poils. Entre chaque séance, les repousses sont encore constatées, mais leur importance diminue au fil des semaines. Les œdèmes se traduisent par quelques rougeurs sur la peau qui disparaissent après quelques jours. Il est fortement déconseillé de s’exposer au soleil avant et après chaque intervention. Ce fait provoque en effet la présence de mélanine dans la peau, une substance, qui, au contact de la lampe flash, pourrait provoquer une dépigmentation temporaire.

Partager cet article