Améliorer le galbe de vos bras par la brachioplastie

Quand on parle de chirurgie esthétique, on ne pense la plupart du temps qu’au remodelage du visage. Cependant, la chirurgie esthétique concerne tout le corps y compris les bras. La chirurgie esthétique du bras s’appelle la brachioplastie.

Qu’est-ce que la brachioplastie ?

Quand on arrive à un âge avancé ou quand on subit des amaigrissements à répétition, la peau des bras se relâche de façon sérieuse, provoquant ainsi une apparence inesthétique de cette partie du corps. La brachioplastie, appelée lifting du bras, est la technique chirurgicale permettant de corriger cette imperfection. Pour une brachioplastie, le chirurgien a le choix entre deux types d’intervention suivant l’état du bras du patient: le lifting axillaire ou le lifting longitudinal.

Le chirurgien propose généralement un lifting axillaire pour les personnes qui souffrent d’un relâchement cutané léger. Par contre, le lifting longitudinal est proposé aux personnes victimes d’un relâchement cutané grave au bras. Le lifting longitudinal permet également d’enlever des excédents de graisse au niveau du bras pour les personnes qui souffrent de cellulite. Dans ce cas, la technique est associée à la liposuccion.

Comment se déroule une séance de brachioplastie ?

Un examen clinique et toujours nécessaire avant une brachioplastie. Ce sera aussi l’occasion pour le chirurgien de choisir le type d’intervention à pratiquer. S’il s’agit d’un lifting axillaire, le chirurgien s’attèle à lisser et tendre la peau du bras du patient. Il fixe ensuite le bord cutané dans le creux de l’aisselle afin de cacher la cicatrice. S’il s’agit d’un lifting longitudinal, le chirurgien fait une incision dans la face interne du bras, enlève l’excédent graisseux par liposuccion, redrappe la peau en enlevant au préalable l’excédent de peau.

Le lifting axillaire est souvent réalisé en ambulatoire et sous anesthésie locale. Par contre un lifting longitudinal nécessite une hospitalisation et peut même se dérouler sous anesthésie générale. Un repos de trois semaines minimum est nécessaire après l’intervention. Les cicatrices s’estompent jusqu’à disparaître à mesure que le temps passe. Les résultats sont visibles entre le 6e et 12e mois après l’intervention. En attendant, évitez les baignades et les rayons du soleil durant le premier mois après l’intervention.

Partager cet article