La greffe du visage, une véritable prouesse chirurgicale

Plus qu’une chirurgie esthétique, la greffe du visage est une véritable chirurgie réparatrice. Elle permet de redonner au patient un nouveau visage après une maladie, une malformation ou un accident.

La greffe du visage, une intervention délicate

La transplantation faciale figure au rang des rêves inavoués des spécialistes en chirurgie esthétique et réparatrice du monde. Malgré les différentes polémiques entourant le sujet, les spécialistes anglais du Collège Royal des Chirurgiens ont effectué une première greffe du visage en 2003. Particulièrement difficile, cette opération a consisté à transplanter une partie du visage d’un défunt sur un patient. Lors de l’intervention, le visage du patient a été enlevé ainsi que ses muscles faciaux. Les graisses, les lèvres, le nez, les oreilles, les artères et le tissu osseux sont également concernés par cette opération.

Objectif de la greffe du visage

Qu’il s’agisse d’une greffe partielle ou intégrale, la transplantation faciale consiste tout d’abord en un prélèvement de greffon sur un donneur décédé. Cette partie comprend généralement la peau, allant du niveau du front jusqu’à la pommette en passant par les joues, les pommettes, le nez, les lèvres et les paupières. Les différentes connexions comprenant les artères, les veines et les nerfs sont aussi enlevées avec précision en vue de pouvoir les reconnecter sur le visage du patient. Cette chirurgie est particulièrement prometteuse, surtout pour les patients ne pouvant plus trouver une solution thérapeutique face à la déformation de leur visage, suite à une maladie ou un accident.

Greffe du visage, les conditions de réussite

Pour que la greffe réussisse, il est nécessaire de trouver des solutions pour que le patient ne rejette pas le greffon. Les différentes percées réalisées en matière de microchirurgie permettent ensuite la vascularisation du greffon. Ce branchement de la greffe avec les différentes artères faciales requiert une parfaite maitrise des microcirculations du visage. Le travail de l’expression faciale est le plus complexe à réaliser lors d’une opération relative à la greffe du visage. Pour cela, les chirurgiens utilisent des techniques visant à régénérer les nerfs faciaux de la partie du visage à transplanter.

Greffe du visage, les bienfaits

Les bienfaits de la greffe du visage sont nombreux, selon les patients et le type du cas traité. Pour le cas d’une personne ayant souffert d’une maladie invalidant le visage, des bénéfices ont été enregistrés tant au niveau esthétique qu’au niveau fonctionnel. Seulement deux ans après l’opération, ces personnes peuvent entretenir une conversation téléphonique et manger normalement. Plus récemment, un américain, Richard Norris, a reçu une greffe intégrale du visage. Après avoir été défiguré pendant 15 ans, cet américain a pu avoir de nouvelles dents, une nouvelle mâchoire, un nouveau nez, une nouvelle langue ainsi qu’un nouveau visage.

Partager cet article