Gynecomastie : chirurgie esthétique des seins pour homme

Comme les femmes, les hommes sont également complexés par leurs seins, essentiellement si ceux-ci manquent d’esthétisme. La Gynecomastie se propose donc de corriger ces aspects inesthétiques

La Gynecomastie est une pratique courante

Comme les seins de la femme, ceux de l’homme sont également très sensibles aux stimulations hormonales: d’où l’hypertrophie des glandes mammaires. D’un seul côté ou bilatéral, le développement des seins chez les hommes survient généralement à l’approche de la cinquantaine. Un excès de graisse peut-être également à l’origine de cette pathologie. Véritable complexe pour certains hommes, l’hypertrophie des glandes mammaires est souvent très mal vécue surtout si elle est particulièrement visible.

La Gynecomastie est une chirurgie esthétique réparatrice qui se propose de corriger les aspects inesthétiques des seins de l’homme. Dans la plupart des cas, les résultats sont très satisfaisants et les complexes disparaissent définitivement après l’opération. Comme cette intervention nécessite un passage obligatoire dans un bloc opératoire, elle devra donc être pratiquée dans une clinique agréée, par des chirurgiens plasticiens. Attention cependant ! La Gynecomastie n’est prise en charge que partiellement par la Sécurité Sociale

Gynecomastie: traitement chirurgical

L’hypertrophie des glandes mammaires est essentiellement causée par deux facteurs: le déséquilibre hormonal et l’excès de graisse. Dans certains cas, elle peut-être l’association des deux. En cas d’hypertrophie graisseuse, le chirurgien commencera à retirer l’excès de graisse sous la peau à l’aide d’une liposuccion. Cette opération suffit parfois à rendre la fermeté de la poitrine. Cependant, en cas d’excès cutané important, le praticien est parfois obligé d’effectuer un remodelage des seins.

Si par contre c’est une hypertrophie glandulaire, le chirurgien devra retirer la glande mammaire hypertrophiée par le biais d’une petite incision en demi-lune sur l’auréole. La taille des incisions dépendra de la taille de la glande et de l’élasticité de la peau. Dans le cas où l’origine de l’hypertrophie est à la fois glandulaire et graisseuse, le praticien commencera par une petite liposuccion, avant de procéder à la résection de la peau semi-lunaire qui se trouve sous l’auréole. S’il y a un excès de peau assez important, un remodelage fera également partie de l’intervention.

Partager cet article