L’implantologie dentaire : la chirurgie esthétique des dents

Surtout sollicitée par les stars et les célébrités, l’implantologie dentaire est une pratique qui se banalise de plus en plus chez les particuliers. Zoom sur ce soin esthétique

Implantologie dentaire: aperçu historique

Déjà pratiquée dans l’Égypte antique, l’implantologie dentaire moderne est réellement mise en place, dans les années cinquante par le chirurgien suédois Per-Ingvar-BrAnemark. Ce professeur utilise pour la toute première fois des vis en titane, en remplacement de la racine naturelle des dents, pour y fixer ensuite une dent artificielle. Le titane est particulièrement connu pour sa solidité et sa durabilité. Le professeur suédois a expérimenté sur lui-même sa découverte et réalise donc son tout premier implant dentaire en 1965. La pratique rencontre tout de suite un franc succès en Scandinavie et gagne petit à petit l’Europe dans les années quatre-vingt. De nos jours, l’implantologie est devenue très courante dans les cliniques dentaires. Attention cependant, les implants dentaires ne sont pas remboursés par la Sécurité sociale.

Implantologie dentaire: techniques et méthodes

En alternative avec les bridges et les prothèses, les implants dentaires sont un procédé utilisé pour remplacer des dents abîmées ou manquantes. Il existe deux grands types d’implantologie dentaire. La première est la méthode classique. Celle-ci consiste à l’incision de la gencive, pour décoller le lambeau et avoir ainsi accès à l’os de la mâchoire. La vis en titane sera par la suite forée sur cette mâchoire, sur une profondeur de dix à quinze millimètres. Contrairement à cette méthode, le « Flapless » n’a pas recours au décollement de la gencive. C’est la technique la plus utilisée par les chirurgiens dentistes. Parce que le forage est directement réalisé sur la gencive, cette méthode est également appelée transgingivale. Une implantologie dentaire coûte en moyenne 2 300 € par dent.

Partager cet article