L’acide hyaluronique pour une augmentation mammaire

Employé pour combler les rides et les creux du visage, l’acide hyaluronique est désormais une alternative aux implants mammaires.

L’acide hyaluronique, une technique peu courante

La chirurgie mammaire est une technique assez courante pour la gent féminine. Cependant, se retrouver sur la table d’opération ne s’avère pas évident. Désormais, il est possible d’augmenter le volume de sa poitrine sans avoir recours au bistouri, grâce à l’injection d’acide hyaluronique. Technique peu fréquente en cours d’évaluation en France, elle est cependant pratiquée sur plusieurs milliers de patientes en Suède et au Japon.

L’injection d’acide hyaluronique pour une augmentation mammaire présente ainsi plusieurs avantages. Le volume des seins se maitrise parfaitement. Le produit se réinjecte ou s’enlève simplement en fonction des attentes de la cliente. La séance s’effectue sans anesthésie générale et ne nécessite pas d’arrêt de travail. Chaque patiente peut retourner à ses occupations vacantes. Le résultat final se révèle intact pendant une année, mais l’acide hyaluronique étant un produit résorbable, il doit être injecté tous les ans à une quantité moins importante.

Principe et déroulement de l’opération

L’opération consiste à injecter de l’acide hyaluronique en effectuant une petite incision de 0,5 centimètre au niveau des sillons en dessous des seins. La séance qui dure une heure a simplement lieu dans un cabinet médical. Le praticien injecte de l’anesthésiant sur la zone à traiter et un temps de pose de 10 minutes est requis avant l’injection. La présence d’acide hyaluronique dans le sein ne perturbe en rien le dépistage d’un cancer et ne modifie en rien le diagnostic. Les effets indésirables apparaissent quasi-inexistantes, si ce n’est les quelques rougeurs qui disparaissent après quelques jours.

Cependant, avant la première séance, il est primordial de consulter le praticien qui évalue l’état de santé de la patiente. Un dépistage du cancer du sein est fortement conseillé. Les patientes à risque doivent faire l’objet de diagnostic. Aucune recommandation particulière n’est exigée avant la première séance. Il faut cependant se garder de prendre des médicaments à base d’aspirine. Produit naturellement présent dans le corps et particulièrement dans la peau, l’acide hyaluronique n’est pas un produit allergène et s’adapte à toutes les femmes. Le test cutané ne s’impose pas.

Partager cet article