Nous ne sommes jamais contents de ce que nous avons. Depuis quelques années,

L’Homme ne se contente jamais de ce qu’il a. Heureusement dira-t-on puisque sinon, on serait encore probablement à l’âge des pierres. Cette ambition a poussé l’Homme à chercher son bien-être. Et le meilleur moyen de trouver ce bien-être commence par le sentiment de se sentir bien dans sa peau.

Nul n’est parfait, en effet, il y aura toujours ces quelques kilos de trop, il y aura toujours ces rides qui apparaîtront, il y aura toujours ce nez qui ne sera jamais à la bonne taille. Aussi, dans sa quête de la perfection, l’Homme a mis en place toute une armada de techniques pour corriger ces erreurs. De ces techniques sera née la médecine esthétique qui désormais fera le bonheur de tous.

Qu’est-ce que la médecine esthétique ?

Les techniques sont diverses et de nouveaux procédés sont en phase d’essai ou d’étude dans le but de pouvoir offrir aux intéressés un large choix rendant ainsi la concurrence entre les praticiens plus ardue. A l’inverse de ce qui est courant et naturel dans la médecine générale, la médecine esthétique, elle, dépendra du diagnostic que « le malade » se fera lui-même de son corps. Il définira ainsi le mal et le praticien lui procurera les solutions adaptées.

Par contre, comme pour la médecine générale, certaines maladies sont fréquentes dans la médecine esthétique. En effet, les principales interventions ont pour objet l’amincissement, le rajeunissement et les rectifications ou améliorations de certaines parties de l’anatomie.

On parlera alors de remaillage et de peeling pour les techniques de rajeunissement, de liposuccion et de mésothérapie pour l’amincissement, d’épaississement des lèvres ou d’injection d’acide hyaluronique pour les améliorations.

La médecine esthétique a aussi le mérite d’être plus rassurante que la chirurgie esthétique. La chirurgie, elle, fait appel aux anesthésies et aux scalpels, tandis que la médecine pourrait se limiter au maximum à une seringue et une aiguille. D’ailleurs, que ça soit la chirurgie ou la médecine esthétique, le but et les objectifs restent les mêmes c’est uniquement dans la manière de faire qui les différencie. Toutefois, certaines personnes pourront faire l’objet d’un traitement simultané avec la médecine et la chirurgie esthétique.

En termes de coût, le boom du marché de l’esthétique a fait que la concurrence entre praticiens sur les techniques utilisées et les frais d’interventions ont profité aux consommateurs. Autrefois qualifiés de produits de luxe, l’accès à ces types de services est désormais à la portée des bourses moyennes même si on dit souvent que la beauté n’a pas de prix.
Mais malgré l’engouement populaire pour la médecine esthétique, les techniques et procédés utilisés lors des interventions ne rallient pas encore tout le monde surtout du côté des scientifiques. Ce qui pourrait être la raison pourquoi les praticiens sont appelés ainsi et non médecin ou docteur.

Partager cet article