Engendrant une apparence disgracieuse sur certaines parties du corps, la cellulite est l’un des pires ennemis de la beauté. Pour vous débarrasser de la peau d’orange, ou du moins l’atténuer, vous avez quelques méthodes plus ou moins efficaces dont la mésothérapie.

La mésothérapie et la cellulite

Quel que soit le but de l’intervention, la mésothérapie consiste toujours à réaliser de multiples micro-injections de produits dans le derme. Dans le domaine médical, la mésothérapie est une technique assez courante et elle est surtout utilisée en rhumatologie ou en médecine sportive. A l’heure actuelle, cette technique vole au secours de la beauté éternelle. Outre le lifting, elle est également indiquée pour la cellulite diffuse ou dans les cas de troubles circulatoires.

En fonction des problèmes, la mésothérapie a recours à un large éventail de produits, généralement naturels. Dans le cas de la cellulite, elle se sert particulièrement des produits qui agissent sur ces amas de graisseux. Les produits utilisés peuvent donc être un stimulant veino-lymphatique ou avoir des effets défibrosants et lipolytiques. Tous ces produits permettent d’aboutir à une nette amélioration de la peau d’orange et à une diminution des douleurs et des gonflements des jambes.

Le déroulement de l’injection et les séances

Avant d’adopter la mésothérapie, il faut avant tout savoir que c’est un acte médical. De ce fait, elle doit toujours être réalisée par un médecin. Avant chaque traitement de la cellulite par la mésothérapie, le médecin procède d’abord à une analyse préalable afin de faire le choix du produit, de sa quantité et de sa concentration. Son diagnostic vise aussi à évaluer les possibles effets secondaires et les contre-indications du traitement.

Avant les séances de mésothérapie proprement dites, le médecin désinfecte la zone à traiter. L’injection se fait ensuite à l’aide d’une seringue ou d’un pistolet muni de plusieurs aiguilles stériles. Une séance de mésothérapie dure en moyenne 20 minutes et le traitement nécessite au moins 6 séances à une semaine d’intervalle. En fonction de l’importance de la cellulite, le traitement peut parfois atteindre les 12 séances. Après le traitement, il est également recommandé de faire de 3 à 5 séances annuelles d’entretien.

Partager cet article