La lipoadipectomie : cibler l’élimination des graisses

Cette technique révolutionnaire permet d’éliminer la cellulite et les amas graisseux qui se trouvent sur certaines zones. En effet, la cellulite donne un aspect difforme à la silhouette, et complexe la personne. Mais avec la lipoadipectomie, il est possible d’y remédier de manière efficace et durable.

La lipoadipectomie: historique de la technique

Les surcharges pondérales et graisseuses sont devenues le souci des médecins et chirurgiens. Sans cesse, ils cherchent des techniques destinées à éliminer ces graisses. C’est ainsi qu’en 1979, les Fisher Pere et fils mettent au point le mécanisme de broyage de la graisse, par la méthode de l’aspiration par la canule. En 1985, le docteur Illouz, partant de cette base, invente la liposuccion: c’est une révolution dans le monde de la chirurgie esthétique, et la demande explose. Mais le seul bémol réside dans le fait que la liposuccion est une opération qui nécessite beaucoup de travail, et peut avoir des effets secondaires graves. Pour y faire face, les chercheurs se penchent sur la question, et en 1995, le docteur Hoefflin, un des plus célèbres plasticiens des États-Unis invente la lipoadipectomie.

La lipoadipectomie: en quoi consiste-t-elle ?

Elle consiste tout d’abord, à repérer les zones graisseuses et éliminer les graisses, de manière naturelle, sans intervention, mais par l’injection d’un liquide hypoosmolaire, constitué de serum physiologique et d’eau. Contrairement à des régimes, qui amaigrissent tout le corps, la technique de lipoadipectomie, elle ne vise que certaines parties. Cette pratique est donc personnalisée, suivant la masse corporelle et la cellulite des patients: la majorité des amas graisseux se situent dans les cuisses, les fesses, les hanches et le ventre. Non seulement vous perdez vos graisses, mais votre peau gagne en élasticité, en fermeté et en tonicité. Les produits utilisés lors de l’intervention sont totalement inoffensifs pour votre épiderme, et vous n’aurez aucun hématome, ni ecchymoses, ni tâches disgracieuses.

La lipoadipectomie: étapes de l’intervention

Tout d’abord, la cryofixation va refroidir les zones à traiter, en produisant un effet anesthésiant sur le patient, et faciliter l’éparpillement des cellules graisseuses. Ensuite, la deuxième phase, la lipodissolution consiste à injecter le liquide hypoosmolaire sur les parties graisseuses: le liquide va pénétrer à l’intérieur de ces graisses et les gonfler. L’étape de l’ultrasonothérapie va faire éclater les cellules gonflées, ce qui aura pour résultat de chasser les tissus graisseux. La dernière phase est la phase de stabilisation, ou lipostabilisation. Le médecin va stabiliser les effets des étapes précédentes, avec des traitements adaptés aux patients. Toutes ces étapes sont pratiquement indolores, car le patient est endormi. Les résultats sont durables, car les tissus graisseux sont dans la majorité des cas, détruits.

Partager cet article