Chirurgie esthétique des seins : le lambeau de grand dorsal

Reconstruire les seins en leur apportant volume et galbe naturel, tels sont les avantages de l’intervention en lambeau de grand dorsal. Découvrez les détails de cette technique très prometteuse.

La reconstruction des seins par le lambeau de grand dorsal

Le grand lambeau dorsal est une méthode utilisée en chirurgie esthétique pour la reconstruction des seins. Elle consiste en un prélèvement de muscle et de peau au niveau du dos, ces tissus supplémentaires seront utilisés pour redonner plus de volume aux seins. Deux types d’interventions sont possibles avec cette méthode: le grand lambeau dorsal autologue et le grand lambeau dorsal associé avec un ajout de prothèse. Le premier cas est utilisé si les tissus prélevés sont suffisants en terme de volume, dans le cas contraire, il est nécessaire de procéder à un ajout de prothèse mammaire.

Le résultat obtenu en lambeau de grand dorsal est tout à fait satisfaisant. Dans 99% des cas, cette technique permet de combler efficacement les seins en leur donnant leur forme naturelle avec un galbe et une ptôse très esthétiques. L’inconvénient majeur du lambeau de grand dorsal est la présence des cicatrices post opératoires. En effet, les cicatrices sur les zones de prélèvement au niveau du dos et les zones d’insertion au niveau des seins restent visibles après l’intervention.

Lambeau de grand dorsal: l’intervention

Opération de grande envergure, le grand lambeau dorsal dure entre 3 et 4 heures. Dix à quinze jours d’hospitalisation sont ensuite nécessaires pour éviter les risques de complications sur les zones d’intervention. Le grand lambeau dorsal se fait sous anesthésie locale ou générale, la douleur post opératoire est toutefois fréquente à cause de la traction engendrée par la prise du lambeau. Un traitement local à base d’antalgique est toutefois efficace pour mettre un terme à cette douleur.

Dans les périodes proches de l’intervention, l’apparition de gonflement et l’insensibilité des seins sont des phénomènes très fréquents. Ces effets secondaires disparaîtront au fur et à mesure de la guérison de la plaie post opératoire. Dans certains cas, il est fort possible de rencontrer des gênes lors de l’élévation des bras. Pour corriger ce problème, il est alors nécessaire d’avoir recours à une séance de rééducation auprès d’un kinésithérapeute.

Partager cet article