Complications éventuelles en mammoplasite, complications en chirurgie des seins

Il se peut qu’une mammoplastie, qu’une chirurgie engendre des complications ultérieures. Nous souhaitons vous informer de ces complications qui peuvent être parfois conséquentes

Avant toute opération de mammoplastie, qu’il s’agisse d’augmentation ou de réduction mammaire, il est nécessaire que l’intéressée consulte son chirurgien. C’est primordial, pour une intervention sans risques. Cependant, malgré les précautions et mesures préventives, la mammoplastie, comme toute intervention chirurgicale peut engendrer des complications plus ou moins sérieuses selon le cas.

De quoi peuvent-elles découler ?

Les complications peuvent être inhérentes à l’acte chirurgical. La plupart du temps, il s’agit d’infections: internes ou externe sur les points de suture. Parfois, des saignements internes surviennent en post-opération, dus à l’implantation de la prothèse et caractérisés par l’accumulation de sang autour de celle-ci.

Il arrive également que du liquide lymphatique s’amasse autour de l’implant et par conséquent augmente temporairement le volume mammaire, la cause en est généralement la dégénérescence d’un œdème.

Les cas de thrombose et d’embolie pulmonaire sont très rares, mais restent très redoutables. En outre, les hématomes et les infections favorisent la nécrose de la peau et gênent la cicatrisation. En effet, celles-ci peut présenter à terme des anomalies telles que l’hypertrophie ou l’hyperpigmentation.

Bien que normale après l’intervention, une altération de la sensibilité peut toutefois demeurer définitivement, particulièrement au niveau des mamelons.
Il est à noter que certaines suites opératoires sont tout à fait normales telles des petites douleurs, des sensations de tension, de lourdeur, d’œdème et d’ecchymose au niveau des seins, par conséquent ne sont pas considérés comme des complications.

Les complications et les implants

Les complications en rapport avec les implants existent aussi. Comme l’implant n’est pas rempli entièrement, son enveloppe forme des plis pouvant être visibles et donnant une apparence de vague. Ce phénomène use prématurément la prothèse au niveau des plis et risque de la rompre ou de la dégonfler. D’un autre côté, la prothèse provoque chez l’organisme un mécanisme de défense, en l’entourant d’une membrane fibreuse. Ce comportement est normal, mais dans certains cas, la membrane s’épaissit pour former une coque fibreuse. Visible de l’extérieur, elle peut déformer les seins et peut parfois être douloureuse selon le degré du phénomène.

Les listes ci-dessus ne sont pas exhaustives. Seule la consultation préopératoire permettra de prévoir les risques.
Pour traiter ces problèmes, le chirurgien procèdera à des traitements médicamenteux: antibiotique, anti-coagulant,… ou par reprise de la chirurgie: ablation de la prothèse, drainage chirurgical,…

Heureusement, ces genres d’obstacles sont rares en mammoplastie. Mais il faut comprendre que le risque zéro n’existe pas. Si votre chirurgien est bien qualifié et compétent, il vous épargnera les complications ou le cas échéant les traiter efficacement.

Partager cet article