Le lifting fronto-temporal endoscopique est une technique chirurgicale permettant de corriger les imperfections du tiers supérieur du visage. Les détails sur cette méthode plutôt révolutionnaire.

Le lifting fronto-temporal endoscopique: De quoi s’agit-il ?

Le lifting fronto-temporal endoscopique et une technique de chirurgie esthétique visant à traiter les rides et affaissements au niveau du front et des tempes. L’utilisation de l’endoscopie permet de minimiser les cicatrices après intervention. Le lifting peut être réalisé avec d’autres interventions complémentaires comme la chirurgie des sourcils tombants ou remise en tension de la peau tombante des paupières supérieures. Le recours à cette technique se fait généralement à partir de 40 ans. Elle peut cependant se pratiquer tôt si l’affaissement cutané est héréditaire.

Le lifting fronto-temporal endoscopique: Déroulement de la séance

La prise de médicaments analgésiques est interdite 10 jours avant l’intervention. Le tabac est également à éviter. Le patient doit rester à jeun six heures avant l’intervention. L’intervention se fait en ambulatoire sous anesthésie locale ou générale. Durant l’intervention, le chirurgien réalise 4 ou 5 incisions cutanées sur le haut du front. Il place l’endoscopie sur une incision et exécute la chirurgie en fonction des informations données par la caméra vidéo rattachée à l’endoscopie. Il affaiblit les muscles à l’origine des rides. Il remet en tension les tissus et corrige ainsi les affaissements cutanés. Le médecin ferme ensuite les incisions par des agrafes spéciales. L’intervention dure 1h 30 au maximum.

Le lifting fronto-temporal endoscopique: résultats

Après l’intervention, le sujet ne sent pas vraiment de douleur mais plutôt une certaine tension sur le tiers supérieur de son visage. Par contre, des œdèmes sont visibles sur le front et les tempes mais ils finissent par disparaître après 48 heures. Pour récupérer, le patient doit observer un repos total de 2 ou trois jours. Les résultats sont visibles à partir du troisième mois après l’intervention. Les effets sont dans la plupart des cas durables et satisfaisants grâce à l’endoscopie. Toutefois, un suivi médical régulier est nécessaire durant les six prochains mois après l’intervention.

Partager cet article