La médecine esthétique contre le vieillissement : bonne ou mauvaise idée ?

Quoi que l’on fasse, les rides finissent par apparaître avec l’âge. Si l’on choisit la solution de la médecine esthétique pour pallier à cela, est-ce une bonne ou une mauvaise idée ? Faisons le point sur quelques méthodes en vogue.

Les injections de collagène

Cette méthode présente l’avantage d’être efficace et sans danger selon les utilisateurs. Elle consiste en fait à injecter des petites doses de collagène qui effaceront les rides profondes ainsi que les ridules autour des yeux et de la bouche. Mais d’où nous vient ce collagène ? Ce dernier est extrait à partir de bovins d’un même troupeau et s’utilise selon son taux de fluidité. Le collagène le plus fluide agit au niveau des rides les plus profondes, et le moins fluide au niveau des ridules. Il est bon à savoir que le renouvellement des fibres de collagène de notre peau diminue à mesure que l’on prend de l’âge et c’est là l’intérêt de ces injections pour remédier à cette réalité.

Les injections de toxine botulique ou botox

Paraître plus jeune semble être une hantise pour certaines personnes et tous les moyens sont bons pour y arriver. Parmi ceux en vogue, il y a bien évidemment le botox, une des méthodes les plus prisées pour combattre les rides. Il s’agit de faire des injections locales à faible dose de cette toxine dans le but de provoquer des réactions de paralysies musculaires et d’atténuer les rides. Pratiquées par un médecin, ces injections sont plus ou moins accessibles en termes de coût. Toujours est-il qu’il peut présenter aussi bien des avantages que des inconvénients, et le choix revient inévitablement à l’intéressé après qu’il se soit informé. Cette méthode a également la réputation d’être efficace.

La médecine esthétique, un bon choix face au vieillissement ?

Injections d’anti-rides, les peelings, implants de Gore-Tex et liftings se partagent le marché de la médecine esthétique. Mais est-ce vraiment une bonne ou mauvaise idée de recourir à la médecine esthétique contre le vieillissement ? Il est raisonnable et dans l’intérêt de chacun de bien s’informer sur chacune des méthodes et d’en décider après avoir pris conscience des éventuelles conséquences et des coûts. Cependant, il n’y a pas de mal à choisir l’une d’entre elles, du moment que l’état de santé le permet.

Partager cet article