La morpholiposculture : une alternative à la liposuccion

La morpholiposculture est la grande nouveauté de la chirurgie esthétique. C’est une technique qui se propose d’éliminer votre cellulite et de gommer vos rondeurs inesthétiques sans passer par une intervention chirurgicale. Zoom sur cette nouvelle pratique !

La morpholiposculture: qu’est-ce que c’est ?

La morpholiposculture ou MLS est une nouvelle méthode brevetée de la chirurgie esthétique. Elle a été mise au point en 2006, par une équipe de médecins dirigée par le Docteur François Alamigeon, un expert en esthétique et surtout en liposuccion. Cette technique d’amincissement est une alternative à la liposuccion. Mais contrairement à celle-ci, la morpholiposculture ne nécessite pas d’intervention chirurgicale. Elle est moins contraignante et non douloureuse. Elle ne comporte que peu de risques pour la patiente, bref c’est la « médecine douce » de la chirurgie esthétique.

En quoi consiste la morpholiposculture ?

La morpholiposculture est une technique qui propose la dissolution de la cellulite par l’intermédiaire d’injections de liquides hypoosmolaires et à l’application d’ultrasons. Par un effet biomécanique, les matières grasses sont détruites et ne peuvent plus se régénérer. Les résultats obtenus sont probants et stables et sont parfaitement identiques à ceux d’une liposuccion. Les effets de la morpholiposculture sont normalement visibles dès la première séance. La durée du traitement varie selon chaque patient, elle s’étale généralement sur trois à six séances. Le prix d’une morpholiposculture varie entre 1500 et 3000 €.

A qui s’adresse la morpholiposculture ?

La morpholiposculture est un remodelage de la silhouette, elle s’attaque essentiellement sur les rondeurs disgracieuses du corps comme les poignées d’amour, le double menton ou encore la culotte de cheval. Elle n’est donc pas un traitement contre l’obésité. Elle se pratique aussi bien chez les hommes que chez les femmes et doit se faire dans un centre médical spécialisé. Elle est déconseillée à toute personne ayant des troubles veineux, ou qui ont souvent des problèmes au niveau de la coagulation du sang. La morpholiposculture est par contre totalement interdite aux femmes enceintes.

Partager cet article