La chirurgie esthétique au secours des oreilles décollées

Pour remédier au problème des oreilles décollées, la chirurgie esthétique a mis au point l’otoplastie. Zoom sur cette technique révolutionnaire.

L’otoplastie, accessible dès 8 ans

Le problème des oreilles décollées n’est pas rare. Cette malformation héréditaire apparaît généralement sous différentes formes: il peut s’agir d’un manque de relief au niveau du squelette cartilagineux du pavillon de l’oreille, ou d’une hypertrophie de la conque décalant alors l’oreille vers l’avant. Ainsi, la chirurgie esthétique a mis au point une méthode simple appelée l’otoplastie. Si les patients concernés par ce type d’opération sont surtout les enfants, il faut savoir qu’aucune correction ne peut être apportée qu’à partir de l’âge de 8 ans au moins. À ce stade, l’oreille atteint alors sa taille définitive. Les personnes adultes peuvent également y avoir recours, cependant, les douleurs postopératoires seront plus importantes.

L’otoplastie: déroulement de l’opération

Comme tout acte de chirurgie esthétique, un bilan préopératoire est nécessaire. Pour le médecin, c’est non seulement une occasion pour connaître la véritable motivation du patient, mais aussi pour réaliser un examen approfondi de la morphologie du visage de ce dernier. En effet, ce n’est qu’à partir de ce moment que le chirurgien peut déterminer les corrections à apporter. Sans oublier qu’un enfant collaborera mieux au moment de l’opération s’il connaît le chirurgien qui le prendra en charge. Une otoplastie se déroule sous anesthésie locale ou générale, et dure généralement une heure. Le chirurgien réalise une petite incision au niveau du sillon derrière l’oreille. Par la même occasion, il remodèle le cartilage à l’aide d’un outil spécialisé. S’il s’agit d’une hypertrophie, il enlève les parties excessives pour obtenir une oreille recollée. L’incision est ensuite « refermée » par le biais de points de suture résorbables.

L’otoplastie: les suites opératoires

Le pansement remodelant peut être retiré au bout de 5 à 6 jours après l’opération. Il sera ensuite remplacé par un bandeau élastique que le sujet devra porter pendant 10 jours, puis la nuit seulement pendant les deux semaines suivantes. Pendant cette période, il faut idéalement éviter les activités pouvant présenter des risques de contact violents. En fonction du type d’anesthésie, le patient peut quitter la clinique après l’opération ou après 24 heures s’il s’agit d’une anesthésie générale. Le résultat est visible après quelques semaines seulement et il est très naturel. Néanmoins, quelques douleurs peuvent se faire ressentir, pour les prévenir, le médecin prescrit des analgésiques au patient.

Partager cet article