La péniplastie : les courbures péniennes et les solutions

Souvent d’origine congénitale, la courbure pénienne peut handicaper la personne qui en est victime. Elle peut notamment être source de souffrance physique et psychologique. La chirurgie esthétique peut toutefois intervenir et corriger cette malformation, pour que l’érection devienne « normale ».

Courbure pénienne: les différents cas existants

Dévié vers la gauche, coudé vers la droite, courbé vers le bas… certains hommes souffrent parfois d’une courbure de leur pénis. Cette déformation est dans la plupart des cas d’origine congénitale qui n’est souvent remarquée que plus tard, lorsque la personne commence à avoir des érections. Si les malformations ne sont pas douloureuses et n’impliquent jamais une impuissance, c’est-à-dire une incapacité à avoir une érection, elles peuvent cependant être assez handicapantes. En effet, avoir une verge déformée peut être source de complexes et porter ainsi atteinte à son estime personnelle. Lorsque la courbure est trop prononcée, elle peut provoquer une douleur plus ou moins prononcée lors des rapports sexuels, aussi bien chez l’homme que chez son partenaire.

S’il est rare qu’une malformation de la verge soit douloureuse en elle-même, sa vue est presque toujours mal appréciée, car elle est jugée comme inesthétique. En général, les courbures de la verge se manifestent sous deux formes principales. La courbure souvent rencontrée est en l’occurrence la déviation du pénis vers le bas, en d’autres termes une courbure ventrale, lorsqu’il entre en érection. Celle-ci est due à la formation d’un tissu fibreux entre le corps spongieux et les corps caverneux. La verge peut alors apparaître raccourcie. Le sexe masculin peut également être coudé vers la droite ou la gauche, en raison d’un développement asymétrique des corps caverneux. Par ailleurs, la déformation du pénis, accompagnée de douleur, peut ne pas être congénitale, mais survenir soudainement à cause d’une maladie: la maladie de Lapeyronie.

Comment la chirurgie esthétique intervient-elle sur un pénis courbé ?

La correction des déformations de la verge est exclusivement chirurgicale. La personne qui en souffre doit contacter un chirurgien urogénital qui possède les connaissances et les techniques nécessaires pour l’intervention. Pour rectifier les déformations, une mise en érection médicamenteuse de la verge est pratiquée. Si le sexe est courbé vers le bas, le chirurgien retire le tissu fibreux ventral à l’origine de la pliure. S’il s’agit d’une déviation vers la gauche ou vers la droite, le chirurgien raccourcit le corps caverneux du sommet du coude, c’est-à-dire le côté opposé de la courbure, étant donné que le rallongement du corps caverneux le plus court n’est pas possible. Dans les deux cas, le chirurgien peut décoller la verge du pubis afin de rallonger cette dernière.

Quant à la maladie de Lapeyronie, provoquant une souffrance lors de l’érection et une courbure vers le haut, vers le bas, etc. qui peut devenir de plus en plus prononcée au fil de l’évolution de la maladie, le traitement peut être au départ l’administration de vitamine E par voie orale. Des injections de médicaments dans les tissus fibreux peuvent par la suite être effectuées. Si la maladie a des conséquences trop importantes, comme une courbure trop prononcée, un rétrécissement de la verge ou une incapacité d’atteindre l’érection, la chirurgie peut intervenir en ôtant la plaque dure qui s’est formée dans le pénis puis en greffant une peau à la place. L’opération de Nesbit peut également corriger la déformation, en raccourcissant la partie opposée à la plaque, ce qui raccourcit ainsi la verge. La mise en place d’une prothèse pénienne peut également être envisagée dans certains cas.

Partager cet article