Quelques précisions sur la médecine esthétique

Avec la montée en flèche de la chirurgie esthétique, il est important de connaître le rôle respectif des « beauty doctors ». Ces spécialistes n’ont qu’un seul combat, remonter le temps grâce à des techniques propres. Découvrez à travers cet article qui fait quoi exactement dans ce domaine.

Les dermatologues

Les dermatologues sont des spécialistes incontestés de la peau. Les dermatologues ainsi que certains généralistes sont aptes à effectuer les actes esthétiques du genre injection, peeling et laser. Véritables esthéticiens, les dermatologues offrent généralement un large éventail de traitements pour lutter efficacement contre les signes du vieillissement de la peau. Ainsi la consultation d’un dermato est un choix de maître si vous voulez suivre un traitement pour effacer les rides, les vaisseaux éclatés, la couperose et toutes les tâches superficielles de la peau.

Les ophtalmologistes et les chirurgiens du cou

Ces spécialistes ont un domaine d’action plus spécifique et limité. Ainsi, un ophtalmologiste est apte à faire une opération des paupières mais il n’est pas autorisé à pratiquer le lifting. Tout comme les ophtalmos, les chirurgiens du cou et du visage doivent également limiter leur champ d’action sur les zones anatomiques liées à leur spécialité. Toute intervention chirurgicale au niveau des paupières ressort donc de la compétence d’un ophtalmo. En dehors de ces zones, les liftings pour petites retouches sur le visage doivent être confiés à un chirurgien de la face. Cette pratique apporte un effet rajeunissant longue durée sur le visage.

Les chirurgiens qualifiés en chirurgie esthétique

Seuls les chirurgiens spécialisés en chirurgie plastique sont capables d’effectuer des interventions chirurgicales sur le visage et toutes les autres parties du corps. Avant toute opération, chaque praticien est tenu de vous délivrer une information complète sur le déroulement exacte de l’intervention. L’effet bénéfique attendu, les risques liés à l’anesthésie, les effets post opératoires tels que hématome, nécrose, phlébite ou encore embolie doivent également être mentionnés sur cette déclaration. Le patient doit aussi recevoir un devis détaillé de l’intervention, des divers frais comprenant les honoraires du praticien, le coût de l’hospitalisation et de l’anesthésie ainsi que le tarif des soins pendant une durée d’un an après l’opération. Après avoir reçu tous ces documents, un délai de réflexion de 15 jours est obligatoire avant de passer à l’intervention proprement dite. Il est bon de savoir qu’à part la chirurgie plastique « la médecine esthétique » n’est pas reconnue par l’ordre des médecins. Les compétences dans le domaine sont donc très variables d’un médecin à l’autre.

Partager cet article