Chirurgie esthétique : les prothèses de mollet

A part les prothèses mammaires, la pose des prothèses pour le mollet sont également très courants en chirurgie esthétique. C’est un moyen efficace pour mettre un terme au phénomène de mollet de coq. Voici quelques détails sur cette opération esthétique du mollet.

Quel est l’objectif des prothèses de mollet ?

Tout comme les prothèses des seins les prothèses des mollets ont deux rôles respectifs, un premier rôle à but esthétique et un autre rôle fonctionnel. La chirurgie esthétique du mollet consiste à soigner les problèmes de volume en insérant des prothèses en silicone au niveau du mollet. Généralement utilisée en chirurgie esthétique cette intervention a été également pratiquée pour soigner des déformations liées à certaines maladies telles que la polio. Les prothèses sont placées à l’intérieur des muscles jumeaux au niveau du mollet. Grâce à cette intervention le patient pourra bénéficier d’une augmentation du volume au niveau du mollet ce qui est très utile pour la correction d’une atrophie par exemple. L’intervention dure environ une trentaine de minute, elle se fait soit sous anesthésie locale soit sous anesthésie péridurale en fonction de la capacité de tolérance du patient.

Quelques informations post opératoire après la pose des prothèses de mollet

Les cicatrices post opératoire sont incontournables quelque soit l’intervention chirurgicale effectuée. Pour le cas des prothèses de mollet, cette cicatrice mesure environ 3cm et se trouve en haut du mollet, là où le chirurgien a pratiqué l’incision. Cette cicatrice est assez discrète et n’affecte pas la beauté de cette zone. Une petite sensation reste perceptible au niveau du mollet après l’intervention, cela ne correspond pas toutefois à une douleur. Le port d’une prothèse n’est pas du tout gênant, en général le patient pourra reprendre ces activités normales une semaine après l’opération. La prothèse n’est pas également perceptible au toucher, en effet, le silicone utilisé pour sa fabrication à une texture proche de notre tissu musculaire. Durant les deux années suivant l’opération, un suivi auprès du chirurgien est nécessaire pour une vérification et une surveillance de la bonne mise en place de la prothèse. Après ce suivi, la prothèse ne nécessite plus d’autres entretiens spécifiques sauf, en cas de défaillance de la prothèse ce qui est d’ailleurs très rare.

Partager cet article