Les risques de la chirurgie esthétique

Découvrons les complications possibles et risques de la chirurgie esthétique. Une opération de chirurgie esthétique reste avant tout une opération chirurgicale, une opération n’est pas sans risques, quels sont-ils ?

Les cicatrices

En tant qu’intervention chirurgicale, la chirurgie esthétique laisse inévitablement une cicatrice que l’on gardera d’ailleurs à vie. Outre le fait que le corps sera marqué d’une manière définitive, il faut voir que la cicatrisation en question n’est pas un phénomène instantané. Il faudra faire preuve de patience en gardant à l’esprit que certaines cicatrisations peuvent n’aboutir à un résultat acceptable qu’au bout de quelques mois (ceci peut aller de six à trois ans selon les cas et le type d’intervention.

Il est important de savoir que juste après l’intervention, la cicatrice semble anodine et invisible. Après quelques semaines, elle se mettra toutefois à tirer et il est possible que des rougeurs se manifestent. On notera que la manifestation de ces élancements et de ces rougeurs n’est pas la même suivant les individus. Que tous ne s’alarment pas, ce stade est éphémère. Une fois passée cette étape, la cicatrice prendra son aspect définitif: la peau deviendra plus souple et la zone concernée prendra une coloration claire.

Les complications possibles sur la santé

Après l’opération, il n’est pas rare qu’un œdème ou des ecchymoses fassent leur apparition. Il s’agit d’un phénomène très courant mais qu’il faut quand même surveiller de près car ils peuvent s’aggraver en cas d’inattention. D’une manière générale, ce type de manifestation s’estompe après quelques semaines.

Dans certains cas, il est possible que le patient soit victime d’une hémorragie ou encore d’un hématome. Dans ce cas, des complications peuvent survenir et le seul moyen d’en venir à bout sera malheureusement une seconde opération. Cette intervention aura pour mission de stopper tout saignement mais également d’évacuer toute accumulation indésirable de sang.

L’infection est également un phénomène possible. Celle-ci arrive souvent en cas de non-respect de certaines consignes d’hygiène. Il peut s’agir d’une toute petite infection ou d’une manifestation plus grave demandant un traitement sous antibiotique. De cette infection résultera une conséquence également indésirable: la cicatrice sera inévitablement élargie.

Il est également possible que la sensibilité de la zone opérée soit modifiée. Ceci est dû au fait que certaines terminaisons nerveuses situées sur la surface de la peau ont été touchées au cours de l’intervention. Il est bon de noter qu’il ne s’agit pas d’un phénomène irréversible. Le fait de ressentir une sensation d’engourdissement ou d’être victime de sensations exacerbées est un phénomène passager. Ces impressions quelque peu désagréables disparaîtront dès lors que les nerfs auront repoussé, ce qui peut prendre trois à six mois.

Partager cet article