Soft-lift ou curl-lift, pour un lifting sans cicatrice

Vous avez envie de redonner un coup de jeune à votre visage ? Et que diriez-vous d’une méthode de rajeunissement un peu plus soft que le lifting classique ? Tour d’horizon sur le Soft-Lift ou Curl-Lift.

Le principe du Soft-lift

Apparue dans les années 60, la technique de rajeunissement du visage appelée Soft-lift ou Curl-lift est dérivée du lifting mais à la différence qu’elle est un peu simplifiée. C’est un chirurgien français appelé René Guillemain qui l’a imaginée pour corriger les ptôses ou affaissements du visage. En pratique, la méthode Soft-lift permet de cacher les premiers signes du vieillissement cutané tels que les rides, les pattes d’oies et le relâchement de la peau. Ceci est possible grâce au fil que le chirurgien insère sous la peau pour retendre celle-ci. L’intervention est simple et rapide et les risques de complications sont nettement réduits.

En revanche, le revers de la médaille, c’est que le Soft-lift ne permet pas de traiter les rides très marquées. En effet, il s’agit d’une méthode douce qui corrige les petites imperfections. En réalité, le Soft-lift s’adresse plutôt aux personnes jeunes qui désirent le rester en masquant les premiers signes de l’âge pour avoir des pommettes plus rebondies et un ovale du visage redessiné. En outre, le Soft-lift est recommandé aux patients qui ont un budget modeste, ainsi qu’à ceux qui ne veulent pas prendre de risques avec le lifting classique qui revient plus chère et s’avère un peu plus complexe.

Le déroulement d’une séance de Soft-lift

Indiqué pour remonter la queue du sourcil, remonter la région des pommettes et /ou les bajoues, le Soft-lift est pratiqué sous anesthésie locale. Après des examens cliniques et un entretien d’information avec le chirurgien, ce dernier passe à l’intervention qui dure entre 30 et 45 minutes. Pour ce faire, il procède à une incision d’environ 1cm sur le bord du cuir chevelu. Ensuite, il y insère un fil qui passe sous la peau qui sera noué quelque part et restera en place pour tendre la peau et corriger la forme du visage.

Pour information, le Soft-lift ne laisse pas de cicatrice car l’incision est dissimulée par les cheveux. S’il n’y a pas de cicatrice apparente, il faut, cependant, faire attention au cuir chevelu pendant quelques temps car les fils de suture ne sont retirés qu’après 10 jours, à moins qu’ils ne soient résorbables. Pendant ce temps, on peut se laver les cheveux mais il est formellement interdit d’effectuer une coloration, au risque de tatouer les cicatrices derrière les cheveux. Si le Soft-lift vous tente, sachez que le coût de l’intervention varie de 800 à 1000€ en fonction de la zone à traiter.

Partager cet article