L’exérèse des tumeurs cutanées en chirurgie esthétique et réparatrice

Les tumeurs cutanées peuvent apparaître après la cicatrisation d’une blessure ou l’exposition permanente au rayon du soleil. Lumière sur la méthode en chirurgie esthétique permettant de corriger ses imperfections au niveau de la peau.

La chirurgie esthétique des tumeurs cutanées: de quoi s’agit-il ?

Les tumeurs cutanées sont des imperfections au niveau de la peau. Elles sont généralement dues à une mauvaise cicatrisation des blessures après un accident ou encore une intervention chirurgicale ratée. Généralement bénignes, les tumeurs cutanées peuvent également être malignes dans la mesure où elles sont causées par le rayonnement ultraviolet lors des expositions au soleil. Les tumeurs cutanées se situent généralement au niveau des parties du visage et du cou. Elles peuvent également être visibles au niveau de certaines zones du corps telles que les bras, les cuisses ou encore le ventre.

Les tumeurs bénignes peuvent concerner tout le monde. Parmi ces types de tumeur, nous pouvons citer les grains de beauté ou encore les verrues. Les gens recourent souvent à l’exégèse des tumeurs bénignes par souci d’esthétisme. Dans certains cas cependant, les tumeurs bénignes sont douloureuses et peuvent même engendrer des métastases. Les tumeurs malignes telles que le cancer spinocellulaire ou les kératoses mettent toujours en danger la vie des patients. Elles engendrent rapidement des métastases et sont d’une douleur insupportable. La consultation médicale est nécessaire dès l’apparition de ces simples symptômes.

La chirurgie esthétique des tumeurs cutanées: pratique et indications

L’ablation des tumeurs cutanées est une pratique médicale relative à la chirurgie esthétique et réparatrice. L’intervention chirurgicale se fait en ambulatoire lorsqu’elle ne nécessite que l’utilisation d’une anesthésie locale. Dans le cas contraire, une hospitalisation s’impose. Un test préalable est établi avant l’intervention pour contrôler les réactions allergiques aux produits anesthésiants. Le praticien recours à l’exérèse de la tumeur après l’anesthésie.

L’ablation de la tumeur cutanée nécessite une très grande précision. En effet, le praticien doit faire en sorte que les limites de la lésion atteignent en totalité les parties saines de l’épiderme. Un extrait de la peau est analysé afin que le praticien puisse savoir avec précision la nature de la tumeur. Le praticien suture ou greffe la lésion après l’ablation de la tumeur. Un suivi médical strict est nécessaire afin que le médecin puisse contrôler la cicatrisation ou les récidives éventuelles. Dans le cas d’une récidive, une seconde intervention s’impose. L’intervention dure une heure ou une heure trente suivant le cas des patients.

Partager cet article