Les différents types d’incisions envisageable pour la chirurgie mammaire

Afin de savoir quels types de cicatrices laissera votre opération de chirurgie mammaire, voici quelques informations concernant les différents types d’incisions

Incisions en cas d’hypertrophie mammaire

Concernant l’hypertrophie mammaire, elle va toujours de pair avec la ptôse mammaire. Par conséquent, la réduction mammaire ayant pour but de diminuer le volume des seins est souvent accompagnée d’un redrapage pour rajeunir les seins. Le redrapage consiste à faire une incision autour de l’aréole et sous le sein pour enlever l’excédent de peau fripée de façon à « lifter » le sein tout en rendant invisibles les cicatrices.

Selon l’importance de l’hypertrophie et de la ptôse mammaire, deux types d’incisions sont possibles:

- l’incision au niveau péri aréolaire et vertical est indiquée pour la ptôse et l’hypertrophie peu importantes. Le chirurgien enlève une portion du sein dans la partie verticale afin de réduire sa largeur puis remonte l’aréole en position normale.
- l’incision péri aréolaire et en T inversé est recommandée avec la même technique mais aussi dans l’axe horizontal, le long du sillon sous mammaire, si la ptôse et l’ hypertrophie sont sérieuses.

Incisions pour l’augmentation mammaire

Concernant l’augmentation mammaire, l’introduction d’implant se fait par trois incisions possibles selon les techniques utilisées et selon la position de la prothèse mammaire: axillaire, sous mammaire, péri aréolaire (autour du mamelon). Les incisions ont leurs spécificités.
Axillaire: cette cicatrice a l’avantage d’être invisible. Cependant, la présence d’un vaisseau qui risque de saigner au cours de l’intervention la rend plus délicate. La position de l’implant plus élevée que le niveau des seins donne de la disgrâce.

- Incision sous mammaire: C’est la voie la plus utilisée du fait que le sillon mammaire dissimule la cicatrice qui est généralement épaisse et palpable. C’est aussi la voie la moins risquée.
- Incision péri aréolaire: l’avantage de cette voie est que la cicatrice est fine et peu visible. Néanmoins, certaines études stipulent que la sensibilité de cette partie serait altérée.

Incisions pour en cas de mammectomie

En cas de mammectomie, l’incision utilisée pour la pose d’un implant mammaire dépend de la morphologie de la patiente, du volume envisagé. Les sites d’incision sont les mêmes que ceux de l’augmentation mammaire. Simplement, après une mammectomie, il est préconisé de ramener l’aréole en une nouvelle position, et qu’en cas de reconstruction mammaire, une reprise de la cicatrice de mastectomie pour placer l’implant est le plus souvent favorable.

Partager cet article